Nouveau Porsche Boxster

Genève 2012 Porsche Boxster 981

La troisième génération de Boxster arrive en ce début d'année 2012. Allégé, le roadster à moteur central inaugure un nouveau moteur.

Après une deuxième mouture confirmant le bien-fondé du Boxster dans la gamme Porsche, Zuffenhausen introduit une nouvelle génération complètement repensée. Les bases restent les mêmes: compact, élancé et tout en courbe, le Boxster assure encore, à coté de la sérieuse et performante 911, le penchant joueur et accessible de l'autre cheval du paysage automobile sportif. Allongé, le Boxster (type 981) propose désormais une caisse en alliage léger et un châssis plus rigide, exploitant les nouveautés de la 911 991.

Des courbes

Introduits en deux déclinaisons au prochain salon de Genève (le 6 mars), Boxster et Boxster S bénéficient de portes-à-faux raccourcis et d'une ceinture de caisse rehaussée logeant les nouveaux rétroviseurs en drapeaux. Les passages de roues, toujours très musclés, cohabitent avec les rondeurs du capot et les ouvertures latérales redimensionnées à la hausse. Notez le pincement de tôle fusionné dans le plastique des feux arrière en guise de spoiler. Plusieurs éléments esthétiques ne sont pas sans rappeler les expériences effectuées sur la Carrera GT, une impression plus évidente encore à l'intérieur.

Boxster rentre dans le rang

L'habitacle est accordé au reste de la gamme Porsche. Depuis la Panamera, Zuffenhausen installe sa console centrale massive dans tous ses châssis. On retrouve les mêmes commandes et les mêmes aérations de planche de bord que dans la berline. Les deux compteurs en moins, on s'approche considérablement du standing d'une 911. Concernant l'ouverture vers l'extérieur, le Boxster exploite une capote électrique basculée en neuf secondes sous 60 km/h.

Plus léger

Mécaniquement, Porsche renouvelle ses flat-six et les associe à une récupération d'énergie, une gestion thermique et un start/stop. Pesé à 1.310 kilos, le Boxster inaugure un nouveau bloc 2.7 litres dérivé de "l'ancien" 3.4 litres du Boxster S. Ce nouveau moteur, en injection directe propose 265 chevaux (10 chevaux de plus que le 2.8 litres du Boxster 2004). Le "flat-six" du Boxster S garde sa cylindrée de 3.4 litres mais gagne 5 chevaux pour un total de 315 équidés. Les deux modèles sont équipés de la boîte PDK double embrayage sept rapports ou d'une boîte manuelle à six étages.

7.7 l/100km

Annoncé efficient, le Boxster s'avère aussi être le modèle le plus économique de la gamme Porsche. Equipé de la boîte PDK, le 2.7 litres annonce 7.7 l/100km pour 180g/km de CO2 émis. De son coté, le Boxster S fait à peine plus pour 5 chevaux de mieux: 8.0 l/100km (188g/km de CO2). Concernant les performances, Boxster effectue le 0-100km/h en 5.7 s, Boxster S en 4.8S (avec PDK et Launch Control actif).

50.000€ d'entrée de gamme

En option, Porsche propose le pack Sport Chrono innovant dans le segment avec les palliers de transmission dynamiques. Le Boxster reçoit également le système de gestion de couple progressif PTV (Porsche Torque Vectoring) associé au nouveau différentiel mécanique, nouveauté dans la gamme encore une fois. Lancés au salon de Genève prochain, les deux Boxster seront en vente à partir du 19 avril. 49.372€ pour le Boxster et 60.435€ pour le Boxster S.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)4

vendredi 13 janvier 2012 à 09:05 pH dit : Porsche a vraiment un don pour améliorer l'esthétique de ses voitures sans pour autant que ce soit flagrant mais suffisamment pour rendre le Boxter magnifique !! Niveau mécanique ça à l'air d'être une tuerie ! Super news Quentin :)

jeudi 12 janvier 2012 à 18:02 mike dit : Super beau quentin !!! Ouaah,c'est le top !!!

jeudi 12 janvier 2012 à 11:30 Quentin dit : Bonjour Bernard, Vous me croirez si vous voulez... mais ce sont des corrections déjà faites qui mettent du temps à se mettre en ligne. Une histoire technique qui n'excuse pas le fait que faire des fautes c'est mal. Sinon... Le Boxster ? Beau produit ?

jeudi 12 janvier 2012 à 11:08 Bernard Pivot dit : - "Bien-fondé" prend un tiret. - "Les bases" et non "les basses" restent les mêmes. - Des "porte-à-faux" et non "portes à faux". - "Les paliers" et non "les pallier". - "60.435€ et Boxster S" ? Et je passe sur la "boîte" de vitesse qui oublie son accent circonflexe.