24H du Mans - Peugeot confirme son départ

24H du Mans - Peugeot quitte l'endurance

Peugeot ne participera pas aux prochaines 24 Heures du Mans. Le constructeur souhaite faire des économies et il a mis fin à son programme en endurance.

Le retrait de Peugeot de l'endurance était évoqué depuis quelques jours. Un programme avec des équipes privées semblait à l'étude mais le constructeur a décidé de ne pas engager de 908 lors des prochaines 24 Heures du Mans.

« Cette décision s’inscrit dans le contexte d’un environnement économique tendu en Europe et d’une année particulièrement dense en lancement de nouveaux véhicules pour la Marque, » explique Peugeot dans un communiqué. La marque ne s'est imposé qu'une fois en cinq participations.

Peugeot a prévu un programme de reclassement des salariés au sein du groupe. Un modèle hybride était en développement mais Peugeot n'a pas précisé si la 908 sera vendue à une équipe privée.

Deux constructeurs aux prochaines 24 Heures du Mans

Audi et Toyota seront donc les seuls constructeurs en LMP1 lors des prochaines 24 Heures du Mans et dans le nouveau championnat du monde d'endurance. La Toyota, dotée de systèmes hybrides, sera dévoilée la semaine prochaine.

Aston Martin avait lancé un nouveau prototype en 2011 mais après des performances et une fiabilité catastrophique, la marque s'est retirée.

Porsche a en revanche prévu un retour en 2014 et Jaguar pourrait également revenir.

- Toutes les infos sur la Peugeot 908

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)9

mercredi 18 janvier 2012 à 23:49 Krys TOFF dit : @VLS : il me semblait qu'en 2010 Py avait décidé de stopper l'activité compétition de Pescarolo Sport car Genii avait rompu l'accord financier et non le contraire... Ceci dit, Py avait auparavant viré Henri Pescarolo de l'écurie qu'il avait fondé, donc il est forcément responsable lui aussi du désastre de 2010 et c'est peut être cela qui avait incité Genii à retirer ses billes du projet. Et pour revenir à PSA, ma foi, qu'ils confient leurs voitures à Oreca et/ou Pescarolo tant qu'à faire.

mercredi 18 janvier 2012 à 22:29 Vincent Lalanne-Sicaud dit : @Wiz@rd: le retour de Porsche, c'est pour 2014... Un programme étonnement long, mais ça semble être la politique du groupe puisqu'ils prennent également un temps fou pour la Volkswagen en WRC

mercredi 18 janvier 2012 à 19:49 Wiz@rd dit : Un gros gâchis... Une décision purement financière et totalement incompréhensible au moment de la création d'un vrai championnat du monde d'endurance. Audi va être bien seul cette année, Toyota étant en "apprentissage". Vivement 2013 et le retour de Porsche, on retrouvera les marques réellement passionnées par les 24 heures de Mans. 2012 peut être l'année des équipes privées, mais ce sera surement un boulevard pour Audi...

mercredi 18 janvier 2012 à 19:09 surboumpour4roues dit : ......quel gâchis , toute cette technologie a la poubelle , c'est bien triste ..

mercredi 18 janvier 2012 à 19:04 Sinsemilia72 dit : C dommage , mais toyota sera la pour contrer audi. En tt cas c est pas en arretant la compet que leur situation va s arranger, au contraire. Je pense que finir a 3 peugeot derriere une seule audi cette annee laisse des traces.

mercredi 18 janvier 2012 à 18:35 Vincent Lalanne-Sicaud dit : prévu et pas prévenu...

mercredi 18 janvier 2012 à 17:55 Vincent Lalanne-Sicaud dit : Petite précision: Henri Pescarolo avait revendu l'équipe à Jean Py, qui a décidé de fermer l'activité course. Genii avait prévenu un partenariat mais ils ne sont pas responsables de cette décision.

mercredi 18 janvier 2012 à 17:39 Krys TOFF dit : Voilà pourquoi les écuries constructeurs ne sont pas bonnes pour les sports mécaniques ! LEs constructeurs viennent comme un cheveu sur la soupe et repartent comme ils sont venus. BMW ou Toyota ces dernières années en F1, Peugeot maintenant (et déjà à l'époque de la 905) en endurance... Les constructeurs devraient ne pas s'engager en leurs noms mais confier leurs véhicules aux vrais passionnés : les écuries privées comme, par exemple, celle de Henri Pescarolo. Ces passionnés, eux, quoi qu'il arrive, font toujours tout pour être présents chaque année (sauf quand des financiers les plantent dans le dos comme Genii Capitals (oui, oui, les mêmes que LRGP, l'ex-écurie Renault F1) qui a planté Pescarolo en 2010).

mercredi 18 janvier 2012 à 17:39 Krys TOFF dit : Voilà pourquoi les écuries constructeurs ne sont pas bonnes pour les sports mécaniques ! LEs constructeurs viennent comme un cheveu sur la soupe et repartent comme ils sont venus. BMW ou Toyota ces dernières années en F1, Peugeot maintenant (et déjà à l'époque de la 905) en endurance... Les constructeurs devraient ne pas s'engager en leurs noms mais confier leurs véhicules aux vrais passionnés : les écuries privées comme, par exemple, celle de Henri Pescarolo. Ces passionnés, eux, quoi qu'il arrive, font toujours tout pour être présents chaque année (sauf quand des financiers les plantent dans le dos comme Genii Capitals (oui, oui, les mêmes que LRGP, l'ex-écurie Renault F1) qui a planté Pescarolo en 2010).