De Tomaso passe la Muraille

De Tomaso sous le contrôle d'Otyork

La marque revenue d'outre-tombe lors du salon de Genève 2011 change de propriétaire. Gianmario Rossignolo vend la majorité des parts à Hotyork.

De Tomaso n'avait pas fait un retour fracassant lors du salon de Genève 2011. La Deauville, vague BMW Série 5 GT maquillée avec un V6 de 300 ch n'a pas persuadé la planète automobile d'un retour sérieux de De Tomaso sur l'échiquier des voitures, sinon d'exceptions, du moins exotiques. Les rumeurs sur une De Tomaso Pantera III éventuellement présentée au salon de Francfort en septembre 2011, se sont révélées vaines. Aucun coupé à V8 américain n'était présenté au festival automobile allemand. Aujourd'hui, l'actualité de De Tomaso concerne les comptes, qui passent en Chine.

Otyork veut faire fructifier De Tomaso

Gianmario Rossignolo, ex-exécutif de chez Fiat avait repris en main le blason après la mort d'Allessandro De Tomaso en 2003. Majoritaire, il passe aujourd'hui la main à la filiale chinoise Car Luxury Investment du groupe Otyork. Le nouveau propriétaire compte revitaliser la marque et faire fructifier un passé tout de même légendaire. La suite du programme devrait au moins impliquer un coupé à 500 ch et des versions diesel du crossover Deauville.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez