Genève 2012 : Toyota GT 86

Genève 2012 Toyota GT 86 2000 GT

Toyota introduit en Europe son coupé sportif, pas cher, et co-fabriqué avec Subaru. En plus, la GT 86 n’est pas venue seule du Japon.

Toyota et le sport automobile, ce n’est pas une incohérence. A part Suzuki qui s’est concentré sur sa filière moto, tous les constructeurs nippon ont leur vitrine en automobile sportive aujourd’hui ou dans un passé récent, que ce soit en rallye, F1, endurance ou championnat de drift. La GT 86, enfin visible et « pour de vrai » représente la solution de Toyota aux problèmes de la vie quotidienne. On nous parle de crise . Toy’ réplique « moins de 30.000€ ». On nous déplore un moral au ras des vibreurs. La GT 86 arrive avec moins de 1.200 kilos. On nous affirme hybride. Ce flat-four est atmosphérique et fait 200 ch, tout seul et avec l’aide de Subaru.

ADN

Voilà dans quel contexte il faut accueillir la GT 86, promise au mois d’aout prochain. Pourtant, à Genève, Toyota brouille les cartes en associant un GT 86 blanche à jante bi-ton (sans doute la meilleure livrée possible, hors kit TRD) à une Toyota 2000 GT, l’une de ses premières sportives. Oui, elles sont de la même couleur certes, mais l’idée n’est pas la même. La GT 86 est une suite de l’AE86, une « petite » bombe en propulsion pour budget réduit. Ce n’est pas le même segment que la magnifique 2000 GT avec ses allures de Type E, une Supra aura mieux fait l’affaire dans le style fille spirituelle. Seulement, chez Toyota Motors aujourd’hui, à part une LFA et une GT 86, allez chercher un autre produit sportif qui succède à la 2000 GT.

En photos

Bref (tenez, pensez à regarder le JT en direct de Genève de nos confrères d’autoplus.fr) ! Il est un peu exagéré de suggérer un ADN de 2000 GT à la petite renaissance d’Hachi-Rocku et tout simplement de vouloir la faire sortir de sa case. Surtout que vu les premiers essais de la petite, il ne lui faudra pas longtemps pour venir titiller des références plus prestigieuse une fois la suralimentation venue.

Pensez à regarder les photos « live » de Genève 2012. On y voit d’ailleurs un des protos FT-86 ayant servi au développement de la Toyota GT 86.
Retrouvez l'ensemble de l'actualité du salon sur notre portail spécialement dédié à la 82ème édition du salon de Genève.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez