40 ans de queue de canard

Porsche 911 Carrera RS 2.7 Anniversaire

La Porsche 911 Carrera RS 2.7 Fête ses quarante ans au Techno Classica 2012. On dit d'elle qu'elle est la meilleure de toutes.

Porsche célébrera les 40 ans de la 911 Carrera RS 2.7 au Festival Techno Classica 2012 à Essen, du 21 au 25 mars. Présentée en octobre 1972, cette déclinaison de la 911 originale de 1965 intervient lorsque Porsche à besoin de gonfler un peu plus son programme sportif, afin de rester compétitif. Stuttgart allège alors le produit à 1.075 kilos et exploite de son flat-six 2.7 L à air 210 ch à 5.100 tr/min. Sportive pure et dure, elle atteint à l'époque 240 km/h entre les mains des quelques clients fortunés en mesure d'acheter une RS "Renn Sport" reconnaissable entre mille. En effet, dans la foulé, Porsche applique à ce produit de série le kit course et intègre une petit aileron surnommée "Duck Tail", ou "queue de canard".

Rare et cher

Selon la FIA, il en aurait fallu 500 pour passer l'homologation et intégrer la course. En vérité, Porsche ne fabriquera un peu plus de 1.500, incluant les versions dédiées à la course et aux homologations. Aujourd'hui, la bête est cotée, très cotée, et il est encore plus rare de mettre la main sur une 2.7 RS "matching numbers" (numéro de moteur et de châssis correspondant), les copies et les modifications ont eu raison de l'authenticité technique du modèle, mais pas de son prix (80.000€ selon l'Automobile Sportive). Robert Puyal essayeur à Sport Auto se souvient l'avoir essayé en 1996. "C'est une vraie voiture de pilote, il faut savoir l'emmener, dans un virage, elle te fait trois trucs, elle tourne, elle tourne trop et elle tourne plus, sacré truc en tout cas".

Trois modèles

Au salon, Porsche présentera sur un stand de 600m² plusieurs déclinaisons de la RS 2.7. En plus d'une version originale restaurée par Porsche Classic, montée sur ses jantes Fuchs, Zuffenhausen présente une Carrera RSR de 330ch sortie en 1973 et une Carrera RSR Turbo de 1974, capable de 500ch depuis un 2.1 L outrageusement suralimenté.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)1

jeudi 22 mars 2012 à 18:27 mike dit : Que 210 chevaux a cette époque ( 1972 ),alors que ferrari en 1960 fesait en moyenne 300 chevaux. Même aston martin avec la db4 gt zagato en fesait 314 !