Audi explique son V8 "cylinder on demand"

Dans une vidéo mettant en scène la nouvelle S7, Audi explique très simplement sa désactivation des cylindres sur le V8.

Aligné sur les Audi S6, S7 (420 ch) et S8 (520 ch), mais aussi sur la nouvelle Bentley Continental GT (507 ch), ce V8 4.0 L exploite la désactivation des cylindres pour gagner en efficience, en économie d'utilisation et surtout parce que technologiquement, c’est une excellente vitrine. Ce système de coupure d'admission implique toujours un fonctionnement permanent du haut moteur. En revanche, l'implication des soupapes est modifiée par un système exploité ailleurs, sur la Volkswagen Blue GT (1.4 L 140 ch en essence). Audi, au sein du groupe Volkswagen, l'a mis en avant en premier, mais techniquement, c'est exactement le même système.

Le linguet ne bouge pas

Les arbres à cames sont équipés de cames mobiles, mais toutes conservent leurs angle fixe, il n'y a pas d'ouverture variable des soupapes. En fonction de la demande, un ergot vient dériver suffisant la came sur l'axe de l'arbre pour que sa rotation ne "pousse" pas le linguet et que, par conséquent, la soupape reste en place.

Tous les cylindres ne sont pas concernés par ce "valvelift system", lors de la bascule de 4 à 8 cylindres, l'admission de quatre cylindres est suspendue, les deux du milieu de l'un des bancs et les deux extérieurs de l'autre banc.

A voir sur ce lien ou ci-dessous.

Retrouvez l'actualité Audi sur ce lien.
Suivez nous sur facebook et sur twitter.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)3

jeudi 19 avril 2012 à 23:02 Scanie dit : Il me semble aussi que le quatre cylindres des Honda hybrides est désactivé de la même manière durant le fonctionnement purement électrique car le moteur électrique est solidaire du volant moteur et ne peut être "désaccouplé" comme dans le planétaire de la Prius.

jeudi 19 avril 2012 à 22:51 Scanie dit : @me2 : Les systèmes de distribution variables en levées et croisements remontent à la Porsche 928 (V8...) et sont assez communs aujourd'hui. Ce genre de système est de la même veine et donc ne devrait pas créer de problème de fiabilité.

jeudi 19 avril 2012 à 22:27 Me2 dit : Fiabilité ? Avec un V8, on peut espérer un minimum de 400.000 km? Qu'en est-il ?