Publié le 16/08/2012 à 13:32

McLaren MP4-12C, de Woking à Monaco

X
Prochaine vidéo dans 5Annuler Essai complet de la McLaren GT (2020)
Revoir la vidéo Vidéo suivante

McLaren Automotive a invité dix journalistes-essayeurs à rallier le Technology Center de Woking à Monaco, soit 1.800 km à faire en trois jours.

Il y a quelques semaines, vous avez découvert dans le numéro 607 de Sport Auto (août 2012) le "road-trip" organisé par McLaren auquel participait Laurent Chevalier. La marque britannique vient de finir le montage de la vidéo retraçant les 1.800 km effectués pour relier – avec quelques détours - Woking à Monaco.

Cinq voitures, composées d'équipages de deux pilotes, ont traversé la France après la Manche pour rejoindre la capitale européenne du sport automobile. Depuis le Surrey au sud-ouest de Londres en passant par l’Eurotunnel, la Champagne, le circuit historique de Reims et la Bourgogne, les journalistes ont pu tester les 625 ch de la 12C version 2012 (+25 ch comparé à la version 2011).

Des enfants avec des supers jouets...

De passage par le Jura (lac d’Annecy et col des Aravis en Savoie), les dix "invités" ont même dû faire face à des chutes de neige, permettant en plein mois de juin de tester le mode "Winter" (hiver) des réglages du châssis. Si tous semblent ravis de l’expérience, seuls quelques-uns ont été retenus pour afficher leur sourire à la caméra en expliquant leur sensation de conduite. Ainsi, Matt Davis d’Auto Blog crédite d’un 20/20 la voiture, Alrik Soderlind d’Auto Motor und Sport est tout heureux d’arpenter les gradins du circuit de Reims-Gueux. Nous regretterons le silence d’Henry Catchpole d’Evo, rarement avare en bonnes anecdotes.

Et qu'en pense Laurent Chevalier?

En préambule de son article, Laurent Chevalier ne cache pas son excitation à l'idée de prendre le départ de l'expédition. Pour McLaren, il s'agit de "juger à quel point la voiture est utilisable tous les jours".

Le parcours impliquait de la ville, mais surtout beaucoup de routes de campagne, justifiant les 500 km "en trop" du parcours. C'est sur la descente de la Clusaz, goudronnée de frais, que notre essayeur a particulièrement apprécié la 12C "2012". Dans les lacets, Laurent Chevalier s'est permis de calibrer l'engin sur le mode "Track". Verdict: la 12C est une "acrobate (...) zigzaguant de virage en virage de Megève à Albertville".

Un peu plus de 200.000€

Pour rappel, la MP4-12C (désormais simplement nommée 12C sur le site de McLaren, notamment depuis la sortie de sa version Spider) a été présentée en 2009. Deuxième sportive de route du constructeur engagé en F1, ce coupé à châssis carbone embarque un V8 biturbo 3.8 L de 625 ch (600 au lancement, 25 ch ont été rajoutés pour les modèles 2012). Aujourd’hui, la 12C est capable d’égrener le 0-100 km/h en 3.1s pour une vitesse maximale de 330 km/h. En neuf, l’anglaise se commande contre un peu plus de 200.000€.

Retrouvez l'actualité McLaren Automotive sur ce lien et 12C sur celui-ci.

Suivez-nous sur le compte twitter Sport Auto et n'oubliez pas notre application iPad Sport Auto.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez