Publié le 05/09/2012 à 09:00

McLaren à Paris, derniers détails !

McLaren Paris 2012 F1 P12

L’héritière de la McLaren F1 sera dévoilée au Mondial de Paris dans moins de trois semaines. On en sait un peu plus sur votre prochaine idole.

Potentiellement présentée au concours d’élégance de Pebble Beach à la mi-août, la future McLaren F1 aura laissé le podium californien au concept X-1, surprenante réalisation du département de personnalisation Special Operations. Au Mondial de Paris qui s’ouvre le 29 septembre, il n’y a plus de doute possible, la prochaine supercar de McLaren sera bien présente. Récemment, le responsable de McLaren pour la région pacifique, Ian Gorsuch, confiait plusieurs détails à InsideMcLaren concernant celle qui s’appelle encore P12. On y apprend le nombre (environ) de voitures produites, un niveau de technologie et le nom potentiel de la future F1.

Combien ?

Réticent à l’idée de donner un chiffre précis concernant la quantité de voiture promise par McLaren, le directeur a néanmoins affirmé "qu’il y en aurait moins de 500 dans le monde". Pour lui, il ne peut que "rester vague", assurant que "nous (McLaren) ne voulons pas dire qu’il y en aura 200 alors que 250 personnes en veulent (…) on ne pourrait pas en fabriquer 50 de plus à ces gens alors que nous avions promis 200 exemplaires seulement aux 200 premiers clients". Il affirme dans la foulée "qu’il ne s’agira pas d’en vouloir une pour l’obtenir (…) la fenêtre de fabrication étant très réduite".

Une réussite technique

Mécaniquement, McLaren renouvelle son V8 3.8 L biturbo exploité dans la 12C. Mais en lieu et place des 600 ch de la sportive prendra place une autre sorte de cavalerie. A ce sujet, Ian Gorsuch ne veut pas "se lancer dans une course aux chiffres" et préfère préciser que "ce qui sera à Paris" sera "un exemple extrême" du savoir-faire de McLaren, concernant la transmission de la puissance ("avec finesse" avoue t-il) et le comportement routier. Pour lui, cette réussite est avant tout technique, une technique développée par l’outillage et la structure du McLaren Center à Woking.

L'exemple du faucon

Evoquant brièvement l’esthétique de cette prochaine F1, le directeur "Asie" annonce que la technologie a encore une fois primée sur le rendu esthétique. Se risquant à une métaphore, le directeur précise: "nous n’allons pas faire de l’extrême pour faire de l’extrême, un faucon est beau non pas parce qu’il est beau, mais parce qu’il est aérodynamique. Il est conçu pour voler. Sa beauté vient de son aérodynamique et l’aérodynamisme a tendance à façonner de belles choses".

Et le nom ?

Quant à l'appellation, si le nom du projet P12 est désormais certain, il se pourrait que la future F1 prenne le nom de P1 (pour "Position One" ?) selon ce qu’estime le site InsideMcLaren. Ian Gorsuch n’a pas nié que cette solution alphanumérique, assez proche du "F1" retenu en 1992, était probablement celle du bijou à découvrir le 29 septembre prochain. Après tout, pour reprendre ses mots: "une partie de l’ADN de McLaren veut que nous voulons gagner".

Le Mondial de Paris ouvre ses portes le 29 septembre au public... de notre coté, nous en saurons plus dès le 27 lors de la première journée presse.

Suivez-nous sur le compte twitter Sport Auto et n'oubliez pas notre application iPad Sport Auto.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez