Prochaine Nissan GT-R, objectif verrouillé

Paris 2012 Nissan GT-R 36 Version 2014

Si les dernières rumeurs évoquaient une fin de la lignée GT-R, d’autres viennent rassurer sur son avenir, à commencer par celui de la prochaine version.

Selon FarmOfMinds, blog japonais toujours très informé sur les fiertés nationales, la prochaine version de GT-R, dont l’avènement est encore difficilement planifiable, enregistrerait un 0-100 km/h en 2.7 s. La prochaine version de la R35 arriverait dans un couple d’année et serait la troisième mise à jour moteur sur la génération introduite en 2009. La première version à 485 ch proposait un soupçon de dixième au-dessus de 3 secondes, la version 2011 à 530 ch étalonnait le 0-100 km/h en 3 secondes tout juste alors que la nouvelle version 2012 à 550 ch l’élimine en 2.8 s. En réduisant à 2.7 s l’exercice, Nissan grignote encore un peu plus le territoire des supercars. C’était inattendu.

Développement permanent

En effet, lors de la présentation du projet GT-R au salon de Tokyo en 2007, les Japonais n’avaient pas promis d’améliorer systématiquement l’engin, rapprochant l’élaboration du coupé d’un processus de développement typiquement compétition. Chaque année, un "plus" vient compléter la GT-R, remettant sans cesse Godzilla dans la compétition. Kazutoshi Mizuno, l’ingénieur responsable du développement envisage son produit uniquement de cette manière, comme un directeur technique d'une écurie de compétition. Il devrait en être de même pour la GT-R 36, récemment supposée en 2018.

De GT à supercar

Son avenir a bel et bien été remis en question par le passé, mais la GT-R, "36" sera fabriquée avec des objectifs très précis. Après avoir remis en question l’ordre dans le classement des GT, la sportive japonaise pourrait titiller celui des supercar. Exploitant toujours la même logique d’amélioration permanente, la "36" serait probablement hybride, afin de lutter contre les prochaines Ferrari Enzo (F70), McLaren P1, Porsche 918 Spyder et Honda NSX. En revanche, ce ne devrait pas être Shiro Nakamura, actuel patron du style Nissan, qui signerait les premiers croquis de l’engin.

Quel moteur ?

Pour mémoire, l’actuelle Nissan GT-R, en transmission intégrale (boîte de vitesse déportée à l’arrière), exploite un moteur en position centrale avant. Ce V6 VR38DETT (3.799 cc) est doublement suralimenté par des turbines IHI (Ishikawajima-nek-harima Heavy Industries). Ce bloc est également celui retenu dans les récents "swap" (inversion et remplacement) effectués sur des Nissan Juke.

Ce moteur pourrait être exploité pour la version GT-R36.

Photo: Nissan GT-R "Track Pack" au Mondial de Paris 2012.

sportauto.fr au Mondial de l'Automobile 2012

Photos, vidéos, articles, retrouvez toute l’information du Mondial de l’Automobile de Paris 2012 sur notre page dédiée !

Et pour profiter au mieux de l’évènement n’oubliez pas de télécharger l’application officielle du Mondial 2012 gratuitement pour iPhone et iPad,
pour Android et
pour Windows Phone.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)3

mardi 09 octobre 2012 à 18:02 Piat82 dit : @ Séb : Le poids est l'ennemi.C'est un défaut.Si la prochaine gtr ( r36 ) fera moins de 1,6 t tu verrais les perf qu'elle aura en plus et son efficacité encore meilleur.

mardi 09 octobre 2012 à 14:21 Séb dit : C'est pas vraiment un défaut si tu écoute l'ingénieur et les gens qui l'ont tester. c'est un défaut que sur le papier.

lundi 08 octobre 2012 à 17:42 walter dit : Pour le gain de performance il va falloir passer par la case allegement car le seul defaut de la GTR c'est sont poids.