Publié le 06/11/2012 à 16:20

Maserati Quattroporte, premier aperçu

Detroit 2013 Maserati Quattroporte 6

Quelques semaines avant le salon de Détroit, Maserati dévoile les premières photos de la Quattroporte, sixième du nom.

C’est peut-être anticipé, mais une telle nouveauté ne pouvait peut-être pas suivre le calendrier prévu. Maserati dévoile avec deux mois d’avance la Maserati Quattroporte de sixième génération. C’est en effet au NAIAS, le salon de Détroit le 14 janvier prochain, que la berline devait être présentée. Modèle en gamme depuis les années soixante (du siècle passé), la Quattroporte est fondamentale pour Maserati qui compte toujours produire 50.000 unités sur l’année 2015. Cette Quattroporte est aussi la première d’un trio de nouveautés chez Maserati, un trio fabriqué dans deux nouvelles usines réparties sur deux continents.

Nouveauté et continuation

Esthétiquement, cette nouvelle Quattroporte reste assez fidèle à son ainée. Même calandre, même arrière imposant et plein de courbes, cette quatre portes récupère aussi l’avant des GranCabrio et GranTurismo restylées. Les feux avant et arrière sont inédits, mais restent dans l’esprit des productions aujourd’hui au catalogue. Sinon, la berline revendique ses attributs de routière "ordinaire", avec un épais montant C et une surface vitrée latérale divisée à trois reprises.

Mécaniquement, le moteur semble neuf. Toujours pensé et assemblé par Ferrari (du même groupe Fiat, chef d’orchestre), il reste en V8 avant qu’une probable version diesel ne soit lancée pour l’Europe.

Les Maserati carrées

Pour rappel, la Quattroporte est lancée en 1963. Dessinée par Pietro Frua, elle cèdera sa place en 1976 à la deuxième génération fournie par Bertone. C’est d’ailleurs Marcello Gandini (le "trait" de la Countach) qui dessinera la Quattroporte II, sur un châssis de Citroën SM rallongé. C’est en 1979 que la "Royale", une troisième Quattroporte entre dans l’histoire des "courbes carrées" en compagnie de Giugiaro. En 1994, partant d’une base de Ghibli et avec une "gueule" de Shamal, Gandini propose une dernière fois le profil anguleux sur la quatre portes italienne.

La dernière en date

La cinquième génération date de 2003. Pensée luxueuse et sportive, elle est façonnée par Pininfarina. Deux boîtes de vitesses seront associées aux deux V8 du catalogue, soit "transaxle" sur l’essieu arrière, soit solidaire du carter moteur à l’avant. Le "petit" 4.2 L de 400 ch sera soutenu par le très acoustique 4.7 L "Maserari" de 430 ch sur les versions S. La configuration GTS de 2009 en extirpe 440 ch.

Retrouvez l'actualité maserati sur ce lien et Quattroporte sur celui-ci.

Suivez-nous sur le compte twitter Sport Auto, rejoignez notre compte Google+ Sport Auto et n'oubliez pas notre application iPad Sport Auto.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)6

samedi 17 novembre 2012 à 02:20 canada goose jackets dit : Ca ressemble un peu à une Infiniti M35 de l'arrière, mais plus sympa quand même...

mercredi 07 novembre 2012 à 14:03 Je sais tout dit : La plus grosse version sera un gros v8 de 530 chevaux... C'est marqué sur la plaque de l'auto

mercredi 07 novembre 2012 à 13:45 Thms dit : Largement pompé sur kia.

mardi 06 novembre 2012 à 20:04 Loiccc dit : L'arriere ressemble a celui d'une audi et les phares sont disproportionnés l'intérieur a l'air magnifique mais je prefere l'actuelle

mardi 06 novembre 2012 à 16:34 Xavier dit : Arriere vulgaire, feux avant du proto 4x4, interieur pas exceptionnel mais le charme de l'Italie

mardi 06 novembre 2012 à 16:31 Bibi dit : Ca ressemble un peu à une Infiniti M35 de l'arrière, mais plus sympa quand même...