Publié le 09/11/2012 à 16:29

Mercedes SLS AMG Black Series: l'Amérique

Los Angeles 2012 SLS AMG Black Series

Mercedes présente la cinquième Black Series de l’histoire de la marque. Réglée à 631 ch, cette SLS là est aussi plus légère de 70 kilos.

Inspirée de la SLS AMG GT3 de compétition, la version Black Series sera dévoilée au salon de Los Angeles à la fin du mois. Version la plus performante et homologuée du coupé aux ailes papillons, la Black Series se place donc au-dessus de la SLS AMG GT dévoilée en juin dernier. Aussi, il faut préciser que la belle s’est fait attendre : annoncée à plusieurs reprises à différents salons internationaux, la bête choisit finalement la Californie pour sa première mondiale. Les ingénieurs d’Affalterbach ont revu intégralement la SLS afin de lui attribuer une allure démarquée, un moteur repensé et mieux assisté et un habitacle épuré. Surtout, l’engin cumule 60 ch de plus qu’une SLS "ordinaire".

Un moteur optimisé

C’est toujours le V8 6.3 L (6.208 cc) qui officie devant. Toujours atmosphérique, cette cathédrale mécanique propose 631 ch à 7.400 tr/min pour 635 Nm de couple. Ce gain de 60 ch par rapport à une SLS AMG de 2009 est obtenu par un report de la limitation de rotation à 8.000 tr/min (7.200 tr/min sur SLS AMG à 571 ch). En conséquence, AMG revoit le débit d’air, installe des nouvelles cames sur des arbres rééquilibrés. Toujours assemblé à la main, le moteur enferme un vilebrequin neuf : paliers et fixations des bielles ont été revus. Mercedes a repensé son système de lubrification interne afin d’améliorer l’apport d’huile aux paliers, plus sollicités. Le circuit d’eau est aussi optimisé.

La même boîte, en plus aggressive

A l’arrière, on retrouve la boîte double embrayage 7 rapports DCT AMG Speedshift mais plus basse de 10 mm (centre de gravité). Les modes de conduite C, S, S+ et M sont associés aux paramètres du châssis Ride Control AMG, S+ et M sont encore plus affûtés et efficaces. Un mode M (manuel) temporaire est aussi installé, il permet le temps de quelques rapports, de reprendre la main sur la commande de boîte. La SLS AMG Black Series se dote aussi d’un différentiel électronique alors que, typiquement compétition, des amortisseurs de couple (vérin à gaz) sont installés sur la boîte et le moteur. Ils atténuent les vibrations sur les supports en conduite sportive.

Maigre, un vrai top model

Le châssis reste majoritairement en aluminium. Plusieurs éléments sont remplacés par des pièces en CFRP (plastique renforcé de fibre de carbone), plus légères et aussi plus résistantes comme le capot (avec une large sortie d’air comme en GT3), ainsi que le tunnel de transmission (-13.3 kg, 26.6 kg d’origine moulé "sable") et son arbre (4.7 kilos). La légèreté est l’un des points d’orgue de la SLS AMG BS. L’échappement en acier est remplacé par une version en titane, gagnant 13 kilos sur la balance. Les freins en composite, plus léger de 16 kilos, sont aussi un autre argument du programme AMG Lightweight Performance, un service entier dédié à la cure d’amaigrissement.

Plus large pourtant

La Black Series est aussi élargie. Les voies (+20 mm devant et +24 mm derrière) sont adaptées ainsi que les ailes (+ 13 mm et + 26 mm) afin d’enfermer les nouvelles jantes 10 brins en alliage forgé. Chaussées de Michelin Pilot Sport Cup 2 (275/35 devant et 325/30 derrière), ces jantes de 19’’ sont peintes en noir brillant et renferment un système de freinage en composite. Plus léger, l’ensemble est aussi plus efficace grâce à l’installation de disques ventilés de 402 mm devant (39 mm de large) et 360 mm (32 mm) derrière avec étriers assortis.

Un pack AMG en plus

Esthétiquement, la version Black Series de la SLS reprend les codes connus sur les SLK, CLK, LS et C. On retrouve les écopes en carbone, les ouvertures élargies et la présence d’un diffuseur en carbone plus spectaculaire. Le Pack AMG Aerodynamic, optionnel, rajoute un aileron fixe GT3, et réoriente les déflecteurs du pare-chocs avant de façon à privilégier l’assise de la direction. De série, les lamelles en carbone catalysent l’air vers le moteur et les radiateurs.

Une nouvelle couleur (jaune Solarbeam) fait son entrée en jeu, aux cotés des six coloris d'origine ainsi que les teintes du programme de personnalisation Designo.

Quelques options

A l’intérieur, Mercedes ne révolutionne pas le design de la SLS AMG. A défaut de l’épurer, les Allemands recouvrent l’habitacle d’Alcantara noir ou rouge avec surpiqûres assorties. Un point milieu complète le volant débarrassé de toute fonction autre qu’essentielle. Les baquets en carbone (-15 kilos) sont dotés de ceintures rouges (tapis à surpiqûres rouges aussi) alors que l’on note l’absence d’une centrale multimédia (-6 kilos). Optionnelle, cette dernière est remplacée par un panneau en carbone.

Pas la plus rapide

Au niveau des performances pures, la SLS AMG Black Series n’est pas plus rapide en bout de course (315 km/h au lieu de 317 km/h sur SLS et 320 km/h sur SLS AMG GT). Elle se révèle plus efficace à l’accélération avec 3.6 s pour atteindre 100 km/h (3.8 s sur SLS AMG, 3.7 s sur SLS GT). Les ventes débuteront en juin prochain pour un tarif approchant les 250.000 € hors option (estimation).

Retrouvez l'actualité Mercedes sur ce lien et AMG sur celui-ci.

Suivez-nous sur le compte twitter Sport Auto, rejoignez notre compte Google+ Sport Auto et n'oubliez pas notre application iPad Sport Auto.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)9

samedi 17 novembre 2012 à 02:24 canada goose jackets dit : as l euro millions ne m a pas encore souris :(

mardi 13 novembre 2012 à 04:04 Replica handbags dit : Helas l euro millions ne m a pas encore souris :(

dimanche 11 novembre 2012 à 20:41 Mocheté dit : Ben voila une merco bien pourrie...

dimanche 11 novembre 2012 à 13:56 OlyGGbuOO dit : Je trouve ça vraiment moche de transformé une si belle GT en une machine monstrueuse avec un look qui rend vilaine l'auto...

dimanche 11 novembre 2012 à 10:19 M capello dit : Souri. Sans S!! Boulet !!

samedi 10 novembre 2012 à 13:30 Loiccc dit : Lui voila enfin de quoi pouvoir rivaliser avec la 458 italia :)

samedi 10 novembre 2012 à 13:11 W16 dit : Jolie voiture, agressive à souhait. Mais vu le prix délirant, les futurs propriétaires sont en droit d'attendre une hausse significative des performances, ce qui n'est pas le cas du chrono. Je suppose que c'est ça l'amérique... de Mercedes.

samedi 10 novembre 2012 à 10:42 Piat82 dit : En look j'avoue craquer ! Mais elle gagne plus un peu plus de 30 ch et perd de la vitesse,et même coté accélération ça s'améliore mais avec 630 cv sous le capot,ont peut faire bien mieux qu'un 3.6 s de 0 à 100 km/h...

samedi 10 novembre 2012 à 06:54 full dit : le nouveau jaune est superbe ! Helas l euro millions ne m a pas encore souris :(