Maserati Quattroporte 2013 : le nouveau V8 d’abord

Detroit 2013 Maserati Quattroporte Turbo

Première motorisation à intégrer la nouvelle gamme Maserati Quattroporte: le V8. Le bloc, de cylindrée moindre qu’avant, propose cependant 100 ch de plus.

La sixième Maserati Quattroporte sera dévoilée au salon de Détroit le 14 janvier prochain. Commercialisée dans la foulée pour un tarif avoisinant les 150.000€ en France, elle sera d’abord motorisée par un V8 inédit, avant qu’un autre V6, neuf également, soit installé dans le courant de l’année. C’est l’octuple piston qui nous intéresse aujourd’hui. Officiellement pensé chez Maserati à Modène et concocté par Ferrari dans l’usine voisine, il affute un peu plus l’offre de la firme au trident. Plus puissant de 100 ch par rapport à "l’ancien" bloc installé dans la limousine, il s’octroie le titre de champion du catalogue. La limousine est plus puissante que la GranTurismo. Il va falloir s’y faire.

Des turbos, un juste retour aux sources

Cubant 3.8 L, ce V8 bénéficie de toutes les nouvelles technologies proposées par Ferrari, comme l’injection directe calibrée par Magnetti Marelli. Suralimenté par deux turbos, une technologie que Maserati n’avait plus utilisé depuis la Quattroporte IV (1994-2001), ce bloc détonne clairement face au bloc atmosphérique de cinquième génération, célèbre pour sa tonalité en sorties d'échappement. Rajouter deux assistances respiratoires cumule pourtant les avantages. Outre les effets sur l’efficience générale (11.9 L/100 km en moyenne et 278 g/km de CO2), les deux turbines affectent directement le rendement du moteur.

100 ch de plus

Avec 530 ch à 6.800 tr/min et 710 Nm de couple entre 2.250 et 3.500 tr/min avec l’overboost enclenché, ce "petit" 3.8 L déloge l’ancien 4.7 L. Alors à 430 ch à 7.000 tr/min (merci les tympans), le V8 également façonné par Ferrari se limitait à 490 Nm de couple à 4.750 tr/min. Servie par une nouvelle boite ZF à huit rapports, la nouvelle Quattroporte récupère la gestion ICE (contrôle de l’efficience évolutif), modifiant la sélection de boite de vitesses et les temps des changements de rapports en fonction de l’exigence à l’accélérateur. C'est évident, Maserati passe un cap technique.

Devant le reste, pratiquement

Annoncée à 1.900 kilos, la limousine perd 90 kilos par rapport à son aïeule de 2003. Grâce à ce régime, mais aussi ce nouveau V8, la Quattroporte revendique des performances de tout premier ordre: 4.7 s pour le 0 à 100 km/h et 307 km/h en pointe (5.4 s et 280 km/h avec le 4.7 430 ch). Pesant 20 kilos de moins, la GranTurismo reste trois dixièmes derrière au départ arrêté et 12 km/h à la traîne en bout de course.

Retrouvez l'actualité Maserati sur ce lien et Quattroporte sur celui-ci.

Suivez-nous sur le compte twitter Sport Auto, rejoignez notre compte Google+ Sport Auto et n'oubliez pas notre application iPad Sport Auto.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)3

dimanche 16 décembre 2012 à 12:22 chevalier dit : magnifiques plus belle qeu la concurrence si ilia

mercredi 12 décembre 2012 à 07:45 Alex dit : Je l'ai croisé lundi dans les rues de Nice, elle n'a aucun charme, on dirait une américaine !

samedi 08 décembre 2012 à 20:16 Piat82 dit : Je l'aime pas trop...

poool/views/script not found