Publié le 29/12/2012 à 17:17

F1 - Les chiffres de la saison 2012

F1 - Saison 2012 - Statistiques

Sport Auto revient sur la saison 2012... à travers ses chiffres ! Statistiques révélatrices, fins de séries, nouveaux records, tout est là.

0

Sebastian Vettel n'a gagné aucune course en Europe. C'est la première fois pour un champion du monde.

0

Ferrari n'a réalisé aucun tour en course. Une première depuis la saison 1994.

1

Nico Rosberg et Pastor Maldonado ont gagné leurs premières courses et signé leurs premières poles. Romain Grosjean, Sergio Pérez, Bruno Senna et Nico Hülkenberg ont décroché leurs premiers meilleurs tours en course. Sergio Pérez, Romain Grosjean et Kamui Kobayashi ont obtenu leurs premiers podiums. Daniel Ricciardo, Jean-Eric Vergne et Romain Grosjean ont marqué leurs premiers points.

1

Au Grand Prix du Canada, les trois premiers étaient tous des anciens pilotes du GP2. Cela ne s'était jamais produit auparavant.

1

A Spa, Jenson Button a signé sa première pole depuis son arrivée chez McLaren.

2

Deux pilotes, Charles Pic et Jean-Eric Vergne, ont fait leurs débuts.

2

Il n'y a eu que deux Grands Prix sans aucun pilote pénalisé sur la grille.

2

Après deux Grands Prix, Williams avait déjà marqué plus de points que sur toute la saison 2011.

2,31

McLaren a réalisé l'arrêt aux stands le plus court de la saison pour Jenson Button au Grand Prix d'Allemagne, en 2,31sec.

3

Sebastian Vettel a remporté son troisième titre, à 25 ans et quatre mois. Michael Schumacher a dû attendre d'avoir 25 ans et 10 mois pour gagner son premier titre. Il est le neuvième triple champion du monde de l'histoire et le troisième à en enchaîner trois après Juan-Manuel Fangio et Michael Schumacher.

3

Red Bull a remporté son troisième titre des constructeurs, le troisième consécutif. Seules les équipes McLaren et Ferrari en avaient enchaîné trois auparavant. C'est le 11ème pour Renault en tant que motoriste. Ils ont tous été obtenus sur une période de 21 saisons.

3

Trois Français étaient titulaires, une première depuis le Grand Prix du Brésil 1999. Pour en revoir trois sur toute une saison, il fallait remonter à 1995. Il y a même eu quatre Français en piste lorsque Jules Bianchi roulait le vendredi.

3

Renault a gagné des courses avec trois équipes, Red Bull, Williams et Lotus, ce qui ne lui était jamais arrivé sur une saison. Le motoriste n'avait même jamais eu trois podiums avec trois équipes sur une année auparavant.

3

Nico Rosberg a été le troisième fils d'ancien vainqueur à gagner à son tour, après Damon Hill et Jacques Villeneuve.

4

Sebastian Vettel a réussi une série de quatre victoires. Il n'avait jamais réalisé cela sur une seule saison auparavant.

4

Les pilotes motorisés par Mercedes ont réalisé un quadruplé à Shanghaï, une première pour le motoriste. Ceux motorisés par Renault ont réussi la même chose à la course suivante, à Sakhir. Le motoriste français n'avait plus connu cela depuis le Grand Prix du Luxembourg 1997.

4

A la fin de l'été, McLaren a enchaîné quatre poles, une première depuis 1999. L'équipe anglaise a aussi enchaîné trois victoires, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2008.

4

A 43 ans, Michael Schumacher a été le quatrième plus vieux pilote de l'histoire à signer une pole à Monaco, même s'il a été pénalisé. Il est également le 18ème plus jeune. A Hockenheim, il a été le septième plus vieux pilote à réaliser un meilleur tour, alors qu'il est aussi le neuvième plus jeune.

4

Sebastian Vettel a signé la pole à Suzuka pour la quatrième année consécutive. Plus aucun pilote n'avait réussi une série aussi longue sur un circuit depuis Michael Schumacher entre 2000 et 2004, avec cinq poles d'affilée à Barcelone.

4

Sauber a décroché quatre podiums cette année. L'équipe n'en avait jamais eu plus d'un par saison auparavant.

5

Sebastian Vettel s'est imposé cinq fois cette année.

5

Entre la Malaisie et Monaco, il y a eu une série de cinq courses avec cinq auteurs de la pole différents, une première depuis 2009.

6

Six anciens champions étaient présents, du jamais vu dans l'histoire de la F1.

6

Six équipes se sont imposées au cours de la saison. Ce n'était plus arrivé depuis 1983. Huit pilotes différents ont gagné, une première depuis 2003. Ils sont 13 à être montés sur le podium, ce qui n'était plus arrivé depuis 2009.

6

A Singapour, les six premiers à l'arrivée roulaient pour six équipes différentes.

7

Les sept premiers Grands Prix de la saison ont été remportés par sept pilotes différents. Du jamais vu dans l'histoire de la F1. Il y a également eu cinq équipes victorieuses différentes lors des cinq premières courses.

7

Lewis Hamilton a décroché sept poles cette année, sans compter celle de Barcelone, où il a été pénalisé. C'est une de plus que Sebastian Vettel. C'est la première fois depuis 2007 que le pilote qui signe le plus de poles n'est pas titré en fin d'année. C'était déjà Lewis Hamilton, à égalité avec Felipe Massa.

8

A Barcelone, Williams a décroché son premier succès depuis huit ans.

9

Après sa victoire à Barcelone, Pastor Maldonado a enchaîné neuf courses sans aucun point.

10

Les pilotes sur le podium du Grand Prix d'Europe totalisaient 10 titres. Du jamais vu pour les titres déjà acquis le jour de la course.

10

Pastor Maldonado a reçu 10 pénalités cette saison. Il en a reçu quatre pour son comportement en piste, il a été reprimandé trois fois, ce qui lui a valu une pénalité supplémentaire, et il a été sanctionné pour un changement de boîte de vitesses deux fois.

11

A Valencia, Fernando Alonso a gagné après être parti de la 11ème place. Il faut remonter au Grand Prix de Hongrie 2006, avec une victoire de Jenson Button depuis la 14ème place sur la grille, pour voir un pilote victorieux depuis une position de départ plus lointaine.

17

Au Grand Prix d'Australie, Lewis Hamilton et Jenson Button ont réalisé le premier doublé en qualifications de deux pilotes britanniques depuis 17 ans, lors de la même course en 1995.

20

Il s'est écoulé 20 ans et trois mois entre le premier et le dernier podium de Michael Schumacher. Il a largement battu le record de Rubens Barrichello, qui était de 15 ans et quatre mois.

21

Michael Schumacher a terminé une carrière longue de 21 ans. Il a disputé 19 saisons, autant que Rubens Barrichello.

21

Sebastian Vettel a gagné 21 places par rapport à sa position sur la grille à Yas Marina.

23

En abandonnant à Spa, Fernando Alonso a mis fin à une série de 23 arrivées dans les points. Le record appartient à Michael Schumacher, avec 24 courses consécutives dans les points entre 2001 et 2003. Depuis, le barème de points à changé mais Alonso n'a été hors du top cinq qu'une seule fois durant cette série.

24

Les 24 pilotes étaient les mêmes au premier et au dernier Grand Prix, une première depuis la saison 2000. Le seul remplacement a été à Monza, quand Jérôme d'Ambrosio était chez Lotus à la place de Romain Grosjean, suspendu.

25

Romain Grosjean a été le 25ème Français à monter sur le podium, le premier depuis Jean Alesi au Grand Prix de Belgique 1998. Il a aussi été le premier Français en première ligne depuis Alesi en 1999.

31

Fernando Alonso a mis fin à une série de 31 courses sans pole à Silverstone. Il a égalé la plus longue série de sa carrière, réalisée entre 2007 et 2009.

33

Red Bull n'a pas marqué de points à Monza. C'était la fin d'une série de 33 courses.

35

A Suzuka, Felipe Massa a mis fin à une série de 35 Grands Prix sans podium. Fernando Alonso en a obtenu 19 durant cette période.

41

Sebastian Vettel n'est pas entré en Q3 en Chine. C'était la fin d'une série de 41 courses.

55

La température de piste la plus élevée relevée par Pirelli a été de 55°C à Interlagos. La plus faible a été de 11°C à Austin, une semaine avant. Aux essais de Jerez en début d'année, la température est descendue jusqu'à 0°C.

58

McLaren a terminé la saison en étant sur une série de 58 courses dans les points, entamée en 2010. C'est la plus longue de l'histoire, devant celle de 55 Grands Prix réalisée par Ferrari entre 1999 et 2003.

70

Le circuit d'Austin a été le 70ème à accueillir un Grand Prix.

111

Nico Rosberg a signé sa première pole et décroché son premier succès à sa 111ème course, à Shanghaï. Seuls trois pilotes ont attendu plus longtemps avant leur première pole, et quatre pour leur première victoire. Rosberg avait pourtant signé un meilleur tour dès sa première course.

180

La durée de vie moyenne d'un pneu slick a été de 180km en course cette année. Les relais en pneus pluie ont en moyenne été de 140km.

192

Les membres de Pirelli ont en moyenne passé 192 heures dans des avions cette année, soit huit jours.

300

Michael Schumacher a célébré son 300ème week-end de course à Spa, là où il avait fait ses débuts, décroché sa première victoire, battu le record de victoires, remporté son dernier titre et fêté ses 20 ans de F1.

346,0

Kimi Räikkönen a réalisé la vitesse de pointe maximale mesurée en course, avec 346,0km/h à Monza.

368

Sebastian Vettel a mené 368 tours cette année. Il a même mené tous les tours après l'abandon de Lewis Hamilton à Singapour, puis tous les tours à Suzuka, Yeongam et Buddh. Il a donc réussi une série de 205 tours en tête. Fernando Alonso n'a de son côté plus mené le moindre tour après le Grand Prix d'Allemagne.

957

Il y a eu 957 passages aux stands en course cette année, dont 14 drive-through et deux stop and go. Il y a eu en moyenne 47,9 arrêts par course, soit 1,9 par pilote. La course avec le plus d'arrêts a été la Malaisie, où la pluie a forcé les pilotes à passer aux stands 76 fois, et celle avec le moins d'arrêts Austin, où les pilotes ne se sont arrêtés que 24 fois.

1 139

Pirelli a comptabilisé 1 139 dépassements en course. Il y en a eu 147 au Brésil, sous la pluie. Pour une course sur piste sèche, le record a été en Chine, avec 90 dépassements. Le nombre le plus faible a logiquement été relevé à Monaco, où il n'en a eu que 12.

28 350

Pirelli a servi 28 350 cafés dans son hospitalité cette saison. Un total de 314 recettes de pâtes différentes a été utilisé, et 205kg de mascarpone a été nécessaire pour préparer les plats.

31 800

Pirelli a apporté 31 800 pneus sur les courses cette année, dont 22 500 pour piste sèche. Les super-tendres représentaient 6% du total, les tendres 25%, les médiums 21%, les durs 17%, les intermédiaires 18%, les pluie 11% et ceux de développement 2%. Il y avait également 6 600 pneus pour les essais privés, sans compter les pneus de développement. Un total de 21 400 pneus slicks et 2 100 pneus pluie ont été utilisés.

123 270

En comptant les courses et les essais, les pneus tendres ont parcouru 123 270km cette année. Les médiums ont fait 123 270km, les durs 101 692km, les super-tendres 21 993km, les intermédiaires 13 770km et les pluie 7 930km.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)6

dimanche 30 décembre 2012 à 02:29 Chou marreur dit : Ah oui, et Ferrari qui n'a réalisé AUCUN tour en course...et qui finit malgré tout 2nde aux deux chamionnats! lol

dimanche 30 décembre 2012 à 02:27 Chou marreur. dit : Arrête de râler, allez, DEN! (subtile boutade) Loin d'être inintéressant, mais le petit paragraphe au début dit qu'il s'agit de la saison....2011... Sans doute un coup des mayas...

samedi 29 décembre 2012 à 21:33 Nanbawan dit : Hé, j'aime pas trop le nouveau système de commentaires...On ne peut pas faire de paragraphes !

samedi 29 décembre 2012 à 21:30 Nanbawan dit : Dire que ça fait depuis le GP de Monaco 1996 et la victoire d’Olivier Panis qu'il n'y a plus eu de vainqueur français en F1 ! Si ça se trouve, certains des (jeunes) utilisateurs de ce site ne se souviennent même pas d'avoir assisté à ça dans leur vie...

samedi 29 décembre 2012 à 18:37 fifi51 dit : Moi j' aime beaucoup ...

samedi 29 décembre 2012 à 17:58 DEN dit : Bonjour. Ca interresse quelqu'un tout ces chiffres ? En tout cas pas moi.. En fin d'annee, vous n'avez rien d'autres pour remplir vos pages ? Quand je pense qu'il y a des gens qui sont payees pour faire des comptes.. Je veux vien changer de boulot...