Alpina B3 Bi-Turbo, premières infos

Nouvelle Alpina B3 Bi-Turbo à Genève 2013

Présentée à Genève, la conversion de la BMW Série 3 par Alpina développera 410 ch. C’est 104 ch de mieux que la 335i "d’origine".

Deux photos ont été publiées récemment par Alpina en prélude du salon de Genève (7-17 mars 2013). A chaque nouveau cliché, la marque allemande a complété, en légende, de quelques renseignements sur l’engin. Développée depuis la Série 3 (type F30, de 2012), la B3 Bi-Turbo réutilise le moteur de la 335i (3.0 L turbo 306 ch et 500 Nm) en lui administrant le traitement "maison". Deux turbos remplacent le "twin scroll" d’origine. Un nouveau collecteur et un nouvel échappement permettent d’atteindre 410 ch et 600 Nm de couple. Mathématiquement, c’est 104 ch de plus, et 100 Nm de mieux.

Le programme Alpina ordinaire

L’Alpina B3 Bi-Turbo récupère la transmission automatique huit rapports de la Série 3 (faites pas ZF). Réglée différemment, la boîte de vitesses peut rejoindre une transmission intégrale xDrive optionnelle. Les suspensions Alpina Sport adaptatives sont au programme, de même que le kit carrosserie. L’avant gagne un bouclier différent, l’arrière, un pare-chocs inédit. Les petits liserés (gris) sur la peinture sont bien là, tout comme les jantes à rayon Alpina. L’intérieur sera spécifique lui aussi. Le volant multifonctions récupérera le logo Alpina, partiellement aux couleurs des armes de la ville bavaroise de Buchloe.

Plus rapide, plus polluante

Au niveau des performances, l’Alpina B3 Bi-Turbo survole l’actuelle BMW 335i. Pour atteindre 100 km/h, il faudra 4.2 s ou "l’originale" affiche 5.5 s. En pointe, la BMW s’arrête électroniquement à 250 km/h, l’autre Bavaroise pousse à 305 km/h. Les modifications, affectant autant le confort, l’allure, que les performances, "coûtent" à la Série 3. Au lieu des 7.2 L 100/km d’origine, l’Alpina gonfle à 7.6 L 100 km. Par logique, le bilan carbone augmente en conséquence: 177 g/km de CO2 contre 169 g/km.

Avant la M3, l'Alpina

A chaque nouvelle Alpina, les sentiments sont partagés. Mais outre l’histoire de goût, la production d’Alpina est capitale pour BMW et surtout ses fans. Empreinte d’un classicisme très codé, toutes les Alpina sont concoctées suivant la même recette: un intérieur revu, un kit carrosserie spécifique et, bien entendu, les emblématiques jantes à rayon. Surtout, chaque Alpina présage la version M du modèle retravaillé. Par contrat sans doute, Alpina ne peut faire mieux concernant la puissance (et les performances) que l’exemplaire M modifié par l’ex-section Motorsport de BMW. Avec ses 410 ch maintenant, la B3 Bi-Turbo nous indique que la BMW M3 F30 à venir en fera plus, voire beaucoup plus.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)7

vendredi 01 mars 2013 à 20:41 walter dit : @bob, cela fait 20 ans que je roule dans des sportives de plus de 200cv et je possede tous mes points et j'en ai perdu aucun car justement je vais sur circuit pour exploiter mon M5, tous les passionnées ne sont pas des fous du volant...

vendredi 01 mars 2013 à 19:17 Bob dit : Nickel, du pognon en perspective pour les nouveaux radars embarqués pour les abrutis qui confondent la route avec un circuit.

vendredi 01 mars 2013 à 06:54 walter dit : Alpina fais partis des 3 meilleurs preparateur BMW avec Hartge et schnitzer, pour ma M5 jantes et echappement schnitzer pour rester dans la sobrieté.

vendredi 01 mars 2013 à 00:44 Kira dit : Alpina cest un mythe incontester dans le monde automobile

jeudi 28 février 2013 à 22:03 Funsters dit : Oui l'article est correct pas plus mais ce qui m'agace au plus haut point c'est souligner lourdement les 4 dixiemes de conso et les 8 grammes de co2 supplémentaires qui sont dérisoires Car l'Alpina par rapport à la bm sort 100ch de plus! Marre du matraquage co2, ça me casse les cooooooooooui.... On s'en tape! Marre!

jeudi 28 février 2013 à 19:29 Gigi dit : Je trouve l'article tres correct! Concernant la voiture... Popopopopo du lourd!!!

jeudi 28 février 2013 à 19:15 Anonyme dit : Quel mauvais article sur Alpina. C'est dommage qu'en France les gens ne comprennent pas ce produit a part entière. Tans pis pour eux, tant mieux pour ceux qui savent apprécier.