Ça glisse pour McLaren

L’album photos de la petite escapade organisée par McLaren en Suisse vient d’être publié. La 12C Spider se dispute aussi avec un snowboarder.

Le stage d’entraînement au pilotage sur glace organisé par McLaren vient de se terminer. Plusieurs clients ayant souscrit à la petite semaine en classe de neige ont pu tester les MP4-12C et 12C Spider dans les meilleures conditions (grand soleil, de la neige fraiche). Conseillée par des pilotes instructeurs, la "classe" s’est essayée à la glisse contrôlée sur une route enneigée. L’intérêt de ce genre de stage n’est plus à remettre en cause, il est déjà compliqué de rester en ligne droite avec une traction peu puissante, alors avec une propulsion de plus de 600 ch, il devient clair que le pilotage est une pratique réservée aux praticiens les plus assidus.

Deux modèles de luge

Plusieurs McLaren ont été dépêchées dans la montagne suisse. Des coupés MP4-12C ainsi que des 12C Spider étaient proposés à l’essai. Certains ont pu bénéficier du climat particulièrement favorable pour décapoter la 12C Spider. C’est un toit rétractable RHT (Retractable Hard Top) qui protège les utilisateurs. Il se bascule en 17 s sous 30 km/h et rajoute 40 kilos au coupé pour 1.475 kilos au total.

Mécaniquement, toute la gamme McLaren, hors P1, revendique 625 ch depuis le V8 3.8 L M838T. Notez que le même moteur est installé dans la supercar P1 présentée au salon de Genève 2013. Seulement, un moteur électrique est fixé en parallèle du vilebrequin à l'extérieur du carter moteur.

Pendant ce temps-là, au Colorado

Autre décor, mais même sujet. McLaren a confié l’un de ses cabriolets au détenteur du record de l’ascension de Pikes Peak, Rhys Millen. Perdu dans les Rocky Moutains du Colorado (le "Loveland Pass" notamment), il emmène la "snowboardeuse" Chanelle Sladics (championne aux Winter X-Games) au point de départ d’une course de descente. Qui sera rendu le plus rapidement en bas de la pente? C’est à suivre sur ce lien ou ci-dessous.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)3

mercredi 20 mars 2013 à 21:15 Frédo dit : Effectivement cette vidéo n'apporte pas grand chose au niveau frisson ou émotion, ça sent le truc super calibré, millimétré et filmé en suivant bien le storyboard. Bof, bof, bof...

mercredi 20 mars 2013 à 16:09 Quentin dit : Bonjour Romain, en effet c'est assez "plat" pour une descente. La réalisation a été confiée à JF Musial, de la chaîne Drive, qui travaille aussi pour FastLaneDaily. Lui aussi nous a habitué à mieux.

mercredi 20 mars 2013 à 15:36 Romain dit : Très décevant, rythme plat, surtout pour une vidéo aussi courte. Il a l'air de respecter les 30mph alors que ce n'est pas possible. Il ouvre le toit, mais est fermé à la fin quand la fille rentre dans la voiture, ce qui donne l'impression que c'est un plan récupéré du début. A aucun moment on n'est bluffé. Aucun plan aérien, aucune video embarquée si ce n'est le gros plan sur le volant... A l'heure des GoPro à gogo... Bref McLaren aurait pu faire beaucoup mieux.