Publié le 18/04/2013 à 11:01

Jaguar F-Type, un long processus de fabrication

La Jaguar F-Type, compliquée à construire

Jaguar ne peut pas aller plus vite que la musique, au grand dam des cadences de production. En cause, la fabrication du capot si particulier, en aluminium.

Par la force des choses, Jaguar doit prendre son temps pour satisfaire les commandes déjà enregistrées pour la F-Type Roadster. Les essais de l’engin sont en cours un peu partout dans le monde, et des confidences sur le cabriolet viennent préciser dans quelles conditions la bête est assemblée. Le principal problème auquel Jaguar doit faire face est la construction de son capot. En aluminium et d'un seul tenant, la pièce doit être travaillée à trois reprises (pressages différents), pour que les angles et pliures soient bien conformes au dessin de Ian Callum. Ce processus, long, limite la production de l’atelier de carrosserie.

Premiers exemplaires en livraison

L’autre problème rencontré, également une autre source de ralentissement de la chaîne de fabrication, serait l’assemblage du toit rétractable. Selon CarAdvice, le fournisseur du système (moteurs électrique et articulations) pourrait aller plus vite dans ses livraisons, à condition que Jaguar investisse un peu plus d’argent dans la collaboration.

La Jaguar F-Type est construite sur le site de Castle Bromwich, à Birmingham, à côté des XK coupé et cabriolet à raison de 15.000 unités par an. Les premiers clients français sont en train de recevoir leurs bordereaux de livraison.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez