Top Marques 2013: Spania GTA Spano

Spania GTA Spano. L'offensive espagnole à Monaco

L’Espagnole est sur le Rocher pour une deuxième présentation européenne. La sportive, animée par un corpulent V10 suralimentée, rencontrait sa clientèle.

C’est au salon Top Marques de Monaco, ouvert jusqu’au dimanche 21 avril, que Spania GTA présentait pour la deuxième fois la Spano. Dévoilée au salon de Genève il y a un peu plus d’un mois, la Spano est plus à l’aise dans l’intimité du salon monégasque. En effet, événement plus modeste que le salon suisse, Top Marques réunit "seulement" 60 marques et 100 voitures sur 5.200m² d’exposition. Tout en carbone, l’Ibère a tenu tête aux grandes marques, s’octroyant même la visite du propriétaire des lieux: le Prince Albert II, héritier des Grimaldi. Une famille qui a d’ailleurs donné son nom au "forum" où se déroule l’exposition.

Carbone/Kevlar

La Spano est construite autour d’une structure en magnésium (des caissons en nid d’abeille) renforcée de carbone et de kevlar. Toute la carrosserie est en carbone, verni, laissant apparaître le tressage tout en économisant des grammes sur la balance. L’engin de 1.300 kilos exploite un V10 8.4 L d’origine américaine (Dodge), suralimenté par deux turbos. Greffé en position centrale arrière, il promet 900 ch à 6.300 tr/min pour 1.000 Nm de couple. La Spano bénéficie de tout le soutien aérodynamique d’un aileron actif, jouant le rôle d’aérofrein ou modifiant la traînée à haute vitesse. C’est l’apanage technique d’une supercar moderne.

350 km/h en bout de "sept"

L’engin de 4.60 m de long (1.98 m de large, 1.18 m de haut) exploite un empattement de 2.8 m. La liaison au sol est assurée par des jantes en 19/20 pouces (av-ar) connectées à la structure par des doubles triangulations. Simple propulsion, c’est une boîte automatique séquentielle à sept rapports qui garantit la démultiplication. Elle peut être basculée en contrôle manuel, via des palettes au volant. Le système de freinage est fourni par AP Racing. Chronométrée au-delà de 350 km/h, cette supercar abat le 100 km/h en 2.9 s.

99 exemplaires

L’intérieur affiche un look des plus sportifs. Une corpulente console centrale sépare le passager du pilote. Devant ce dernier, le carbone semble occuper le terrain à tous les étages. Un peu d’Alcantara recouvre la planche de bord et les contreportes. Les sièges, semi-baquets, sont tapissés de cuir. Notez que l’instrumentation, complètement numérique, propose un compteur kilométrique gradué à 420 km/h. Seuls 99 exemplaires vont être fabriqués. Le prix n’a pas encore été communiqué par la firme espagnole.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)1

samedi 20 avril 2013 à 11:45 gava dit : je trouve l'arrière moche...