Ulrich Bez au volant de la Rapide S Hydrogen

Ulrich Bez a piloté l'Aston Rapide S à hydrogène

Le président d’Aston Martin a conduit la Rapide S à hydrogène pour le tour qualificatif obligatoire pour l’inscription aux 24H du Nürburgring 2013.

Cette année, les 24H du Nürburgring (du 17 au 20 mai) accueilleront une concurrente bien particulière au milieu des deux cents GT inscrites. Aston Martin, habitué de l’épreuve, présentera en grille (dans la catégorie E1-XP) une Rapide S fonctionnant à l’hydrogène, à l’essence ou un mélange des deux. Le prototype devait, pour être autorisé à prendre la piste lors de la compétition, boucler un tour qualificatif quelques jours avant la compétition. C’est ce week-end, lors d’une épreuve de 4h organisée par l’ADAC (équivalent de l’ACO en Allemagne) que le prototype développé conjointement par Aston Martin et Alset, a pris officiellement la piste pour la première fois.

Le président aux commandes

Presque sans surprise, c’est le Dr. Ulrich Bez, 70 ans, PDG d’Aston Martin, qui s’est chargé de cette formalité administrative. Pilote de talent, le directeur de l’exécutif de la marque anglaise est très souvent au volant de ses GT lors des compétitions organisés sur le Nürburgring, un circuit d’une vingtaine de kilomètres (24 en compétition) qu’il connait sur le bout des doigts.

Lors de l’édition 2011 des 24H du Nürburgring, il avait échangé son baquet de pilote avec Akio Toyoda, président de Toyota. Le japonais avait roulé en V12 Zagato alors que Ulrich Bez pilotait une LFA du team Gazoo Racing. Pour l’instant, la participation du directeur aux 24H n’a pas été confirmée.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez