Publié le 13/05/2013 à 16:22

Bentley: six éditions limitées pour Le Mans

Bentley Continental et Mulsanne Le Mans

Bentley dévoile six éditions spéciales des Mulsanne et Continental. Chacune rend hommage à l'un des équipages victorieux à la course des 24H du Mans.

En hommage à ses 6 victoires aux 24H du Mans en 90 ans de course, Bentley développe six versions inédites et limitées des Mulsanne et Continental. Dédiées uniquement au marché américain, ces éditions sont élaborées en souvenirs des "Bentley Boys" d'hier. Si Bentley était le premier anglais à prendre le départ de la première édition en 1923, il faudra attendre l’année suivante pour que le "B ailé" décroche son premier titre.

La série spéciale se distingue par des couleurs et des jantes uniques. A l’intérieur, des broderies sur un cuir spécial nuancent ces Mulsanne et Continental du reste du catalogue. Rien n'indique que ces éditions seront présentées aux 24H du Mans 2013 (22-23 juin).

Pionniers de l'endurance

La première victoire de Bentley a été enregistrée par le team Duff & Aldington en 1924 sur une 3.0 Litre Sport menée par John F. Duff et Frank Clement. En 1927, la numéro 3 engagée par Bentley Motors et pilotée par Dudley Benjafield et Sammy Davis passe la ligne d’arrivée en tête avec une 3.0 Litre Sport type "Old No.7". L’année suivante, Woolf Barnato et Bernard Rubin (pilotes officiels) réitèrent l’exploit dans la catégorie 5.0 avec une 4 ½ Litre "Old Mother Gun" bouclant 154 tours de la classique mancelle. Aujourd'hui, les dix premiers enregistrent facilement les 350 passages devant la ligne droite des stands.

L'avènement des Bentley Boys

1929 symbolise l'hégémonie de Bentley sur le circuit français. Les "Bentley Boys" raflent la mise avec les quatre premières places, reléguant la Stutz DV32 de Bouriat et De Rotschild à 21 tours. En tête dans la catégorie 8.0, la première Speed Six (Barnato/Birkin) "Old Number One" et son corpulent six cylindres 6.6 L. En 1930, rebelote, avec la Speed Six, sauf Glen Kidston remplace Henry Birkin dans l’équipage de tête.

En 2003, la Speed 8 dominait l’épreuve mancelle grâce au talent de l’équipage réunissant Rinaldo Capello, Tom Kristensen et Guy Smith. C’était la dernière victoire de l’équipe dans l’ancienne catégorie LMGTP (actuelle LMP1).

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)1

mardi 14 mai 2013 à 17:23 Jonathan dit : Cool ct nouvelle bentley !! ;)