BMW Gran Lusso Coupé, une bonne piste

BMW laisse espérer une Série 8 à la Villa d'Este

BMW s’est associé à Pininfarina le temps d’un concept présenté ce week-end, à la Villa d’Este. L’ombre d’une nouvelle Série 8 suit ce coupé gigantesque.

Après le Zagato Roadster en 2012, BMW renouvelle le partenariat avec un designer italien. Cette année, c’est avec Pininfarina que l’Allemand a travaillé, en vue de présenter un concept neuf au concours d’élégance de la Villa d’Este (sur les bords du lac de Côme). Le Gran Lusso Coupé, gigantesque coupé à trois volumes frisant les 5 m de long, était présenté aux cotés des plus belles pièces automobiles de l’histoire. Mais l’engin n’a pas été expédié à la frontière italienne pour la beauté du geste, mais bien pour "sonder" son impact sur la clientèle. Colossal travail d’orfèvrerie, le Gran Lusso Coupé laisse filtrer les désirs de BMW: refaire une Série 8, version coupé de la limousine Série 7.

Bel inconnu

Colossal objet, il est aussi mystérieux. BMW n'explique (pratiquement) rien à son sujet. Néanmoins, un badge V12 collé sur les custodes arrière évoque bien la motorisation reine chez BMW. Posé sur des jantes 5 bras de 21 pouces, le coupé est un assemblage de titane et d’aluminium. Des matériaux, nobles, façonnés par l’Italien. On reconnaît le faciès typique d’une BMW (avec ses mimiques intemporelles, du double haricot en calandre au pli Hofmeister). Peu extravagant de l’extérieur, le concept cumule les indices laissant présager une fin commerciale. Si le concept Zagato de l’année dernière souffrait d’une concurrence immédiate avec le Z4, ce grand coupé quatre places est, lui, inédit.

Cuir, et bois vieux de 48.000 ans

A l’intérieur, BMW et Pininfarina propose des proportions de limousine, ce qu’autorise un empattement aussi grand. Le cuir, omniprésent, est fourni par Foglizzo (couleur tabac). Il laisse sa place, le temps du ciel de toit, au motif Prince de Galles (le tartan) confectionné avec la meilleure laine italienne sur le marché. Les parties solides de l’aménagement intérieur sont recouvertes de différentes essences de bois, dont un "kauri" vieux de 48.000 ans et d’origine néo-zélandaise.

Diodes et technologies de pointe aux services de l’aération et la sonorisation sont évidemment invitées à bord de ce grand coupé.

Une association d'élites

"L’intérêt de cette collaboration avec Pininfarina est que l’on obtient des angles différents et très particuliers sur les aspects que sont le luxe et l’exclusivité", argumente Karim Habib, à la tête du design de BMW. En d’autres termes, BMW voulait s’associer avec les meilleurs, pour faire mouche auprès des futurs clients: "la société italienne, après tout, a toujours été une référence" assure le designer.

Une deuxième Série 8

Ce concept, discret, se pose en héritier direct de la famille Série 8. Celle-ci, contenue à la génération E31 (1989-1999) est connue pour ses 840 et 850 (Ci, CSi, i, i-Ci), d’origine ou reprises par Alpina. Ce modèle, assez rare, est devenu ces dernières années, un "must-have" pour tout amateur de "young-timer" cotés qui se respecte. Aussi, un nouveau coupé de luxe chez BMW permettrait de contester l’hégémonie de Mercedes, qui ne tardera pas à présenter un nouveau CL (coupé sur base Classe S) flambant neuf, et parfaitement de série.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)3

samedi 01 juin 2013 à 19:31 couzin hub dit : C'est pour cela que c'est un concept car Thierry

mardi 28 mai 2013 à 09:13 Thierry dit : Je la trouve pas très gracieuse la bête ! L'arrière est plutôt hideux je trouve. Et puis du bois de 48 000 ans, franchement ça sert à quoi? Ou la connerie s'arrêtera t- elle ?

lundi 27 mai 2013 à 21:44 Manu dit : Moi qui pensais que les v12 étaient bannis ...pourvu que ça ne reste pas que sur le papier ; le top pour cruiser !