Publié le 13/10/2013 à 09:46

F1 - Vettel gagne, Grosjean brille

F1 - Japon 2013 - La course

Sebastian Vettel a remporté le Grand Prix de Corée, devant Mark Webber et Romain Grosjean, qui a longtemps mené. Vettel est très près du titre.

Mark Webber est en pole devant Sebastian Vettel, Lewis Hamilton, Romain Grosjean, Felipe Massa, Nico Rosberg, Nico Hülkenberg, Fernando Alonso, Kimi Räikkönen et Jenson Button. Sergio Pérez est 11ème, Jean-Eric Vergne 17ème, Charles Pic 20ème et Jules Bianchi 21ème.

Tous les pilotes s'élancent avec les pneus les plus tendres, à l'exception de Ricciardo et Pic, qui ont préféré les plus durs.

Les pilotes Red Bull s'élancent mal et Grosjean prend la tête. Vettel touche légèrement Hamilton, qui crève à l'arrière-droit. Derrière, van der Garde et Bianchi s'accrochent. Ils abandonnent.

Grosjean mène en début de course

Après le premier tour, Grosjean mène devant Webber, Vettel, Rosberg, Massa, Alonso, Hülkenberg, Pérez, Gutierrez et Button. Räikkönen n'est que 11ème.

Pic effectue le drive-through qui lui était imposé avant la course, pour ne pas avoir respecté un feu rouge en qualifications, dès la fin du premier tour.

Après cinq tours, Grosjean a 0,8sec d'avance sur Webber, 2,4sec sur Vettel, 6,5sec sur Rosberg, 7,8sec sur Massa et 8,5sec sur Alonso.

Au septième tour, Räikkönen double Button pour la 10ème place.

Dans le neuvième tour, Hamilton rentre aux stands pour abandonner.

Première série d'arrêts

Button est le premier leader à changer de pneus, dès le neuvième tour. Il prend les plus durs.

Au neuvième tour, Rosberg sort large au premier virage.

Hülkenberg change de pneus au 11ème tour. Il passe sur les plus durs.

Webber, Massa et Räikkönen passent aux stands au 12ème tour. Ils prennent tous les pneus les plus durs.

Grosjean fait de même un tour après. Il prend aussi les pneus les plus durs. Il repart devant Webber. Rosberg et Pérez s'arrêtent aussi. Ils prennent les mêmes pneus. Mercedes fait repartir Rosberg alors que Pérez arrive. Ils évitent l'accrochage de peu.

Massa change de pneus au 14ème tour. Il passe lui aussi sur les pneus les plus durs.

Grosjean toujours en tête

En piste, Pérez double Button pur la 11ème place dans la ligne droite principale, aidé par le DRS.

Vettel est le dernier leader à passer aux stands, au 15ème tour. Il repart troisième.

Les commissaires annoncent un drive-through pour Rosberg, suite à son incident face à Pérez dans les stands.

Rosberg effectue sa pénalité au 17ème tour.

Après 18 tours, Grosjean mène avec 1,8sec d'avance sur Webber et 5,2sec sur Vettel. Ricciardo est quatrième mais il n'a pas encore changé de pneus, après être parti avec les plus durs. Il devance Hülkenberg, Massa, Alonso, Gutierrez, Räikkönen et Pérez.

Au 20ème tour, Alonso double Massa dans la ligne droite.

Ricciardo perd des places

Dans le 20ème tour, Hülkenberg prend l'avantage sur Ricciardo. Alonso le double aussi au tour suivant.

Plus loin dans le tour, Gutierrez tente de doubler Massa à l'épreuve. Le Brésilien parvient à rester devant. Räikkönen double finalement Gutierrez quelques virages plus loin.

Ricciardo change enfin de pneus au 22ème tour. Il reprend les plus durs.

En piste, Rosberg double Button pour la 10ème place.

Après 22 tours, alors que tous les pilotes ont fait un arrêt, Grosjean a 2,0sec d'avance sur Webber et 4,6sec sur Vettel. Hülkenberg est quatrième, à 26,8sec. Il devance Alonso, Massa, Räikkönen, Gutierrez, Pérez et Rosberg.

Deuxième vague d'arrêts

Button fait son deuxième arrêt dès le 24ème tour. Il reprend les pneus les plus durs. L'arrêt est long à cause d'un problème à l'arrière-droit.

Webber revient sur Grosjean. Au 24ème tour, il n'y a plus que 0,8sec d'écart entre eux.

Webber change de pneus au 26ème tour. Il reprend les plus durs.

Au 27ème tour, Grosjean a 2,7sec d'avance sur Vettel. Webber tente d'attaquer avec le champs libre pour tenter de prendre l'avantage sur Grosjean quand il s'arrêtera.

En piste, Ricciardo double di Resta en passant hors piste au 130R. Les commissaires annoncent une enquête.

Massa s'arrête au 29ème tour. Il reprend les pneus les plus durs.

Stratégies différentes pour les leaders

Grosjean passe aux stands au 30ème tour. Il prend les plus durs. Il repart loin derrière Webber, qui semble avoir basculé sur une stratégie à trois arrêts.

Alonso, Gutierrez et Pérez changent de pneus au 31ème tour. Ils prennent les plus durs. L'arrêt de Pérez est long à cause d'un souci à l'arrière-droit.

Ricciardo reçoit un drive-through pour son dépassement sur di Resta.

Les commissaires annoncent une enquête sur Massa pour un excès de vitesse dans les stands. Il reçoit un drive-through rapidement, au moment où Ricciardo effectue sa pénalité, au 33ème tour.

Massa effectue sa pénalité au 35ème tour.

Vettel prend l'avantage sur Grosjean

Dans le 36ème tour, Red Bull dit à Webber « Ce n'est pas fini », ce qui semble confirmer sa stratégie à trois arrêts.

Vettel change enfin de pneus au 38ème tour. Il repart troisième, derrière Grosjean.

Au 38ème tour, Webber mène avec 13,9sec d'avance sur Grosjean et 16,0sec sur Vettel. Webber devrait repasser aux stands. Vettel est largement plus rapide avec ses pneus plus frais.

Vettel enchaîne les meilleurs tours. Au 39ème tour, il n'a plus que 0,8sec de retard sur Grosjean.

Au 41ème tour, Vettel se met aux côtés de Grosjean à la chicane. Il parvient à le doubler facilement au 41ème tour, avec le DRS.

Webber fait un troisième arrêt

Webber fait son troisième passage aux stands au 43ème tour. Il prend les pneus les plus tendres. Il repart derrière Vettel et Grosjean.

En piste, Rosberg double Pérez à la dernière chicane. Le Mexician crève et il doit passer aux stands.

Après 44 tours, Vettel a 4,1sec d'avance sur Grosjean et 6,8sec sur Webber, qui revient. Hülkenberg est quatrième, devant Alonso, Räikkönen, Gutierrez, Massa, Rosberg et di Resta.

Dans le 46ème tour, Alonso double Hülkenberg au premier virage. Il est quatrième.

Webber est revenu sur Grosjean. Il l'attaque au 47ème tour, au premier virage. Grosjean résiste.

Button double di Resta pour la 10ème place.

Webber double Grosjean, Vettel s'impose

Grosjean et Webber se retrouvent au milieu du trafic. Webber parvient à doubler Grosjean dans la ligne droite au 52ème tour, dans l'avant dernière-boucle. Räikkönen double Hülkenberg à la chicane.

Button dépasse Massa dans le dernier tour. Le classement n'évoluera plus.

Sebastian Vettel s'impose devant Mark Webber et Romain Grosjean. Fernando Alonso prend la quatrième place, devant Kimi Räikkönen, Nico Hülkenberg, Esteban Gutierrez, Nico Rosberg, Jenson Button et Felipe Massa. Gutierrez marque ses premiers points.

- Toutes les infos sur le Grand Prix du Japon 2013, Sebastian Vettel, Romain Grosjean et Red Bull

Classement

1. Vettel - Red Bull-Renault
2. Webber - Red Bull-Renault
3. Grosjean - Lotus-Renault
4. Alonso - Ferrari
5. Räikkönen - Lotus-Renault
6. Hülkenberg - Sauber-Ferrari
7. Gutiérrez - Sauber-Ferrari
8. Rosberg - Mercedes
9. Button - McLaren-Mercedes
10. Massa - Ferrari
11. Di Resta - Force India-Mercedes
12. Vergne - Toro Rosso-Ferrari
13. Ricciardo - Toro Rosso-Ferrari
14. Sutil - Force India-Mercedes
15. Pérez - McLaren-Mercedes
16. Maldonado - Williams-Renault
17. Bottas - Williams-Renault
18. Pic - Caterham-Renault
19. Chilton - Marussia-Cosworth

Abandons:

Hamilton - Mercedes - 7 tours
van der Garde - Caterham-Renault - 0 tour
Bianchi - Marussia-Cosworth - 0 tour

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)5

dimanche 13 octobre 2013 à 21:20 gdsr dit : Dommage pour lotus, je pense que si ils avaient calquer leur stratégie sur celle de vettel ça serait peut étre passé.. Sinon vous vous senté obliger de faire un récapitulatif des victoires du motoriste Renault a chaque course?! Si il gagne c'est surtout grâce àux ingénieurs redbull..et redbull depuis 4 ans sont les meilleurs donc forcéments les moteurs Renault sont devants.. c'est comme ci à l'époque de shumi ont radoter que le moteur ferrari faisait encore 1 doubler etc et qu'on balancer tous les records à chaque course ( encore que là ils ont le mérite de faire une voiture à 100% ferrari, et je suis d'accord en ce moment ils sont pas douer).. Bref oui le moteur Renault est encore devant, oui Renault savent faire des moteurs de F1(comme Mercedes et Ferrari), ça fait 15 grands prix qu'ils gagnents! Ont à compris.. Est surtout Renault peuvent remercier redbull..(et oui! Ferrari et Mercedes non pas une AÉRODYNAMIQUE à la hauteur). Et encore une fois les 3 motoristes se valent (désole pour les fautes)

dimanche 13 octobre 2013 à 18:56 kriss3577 dit : bravo a romain d'avoir tenus tête,un peu,au Red Bull.et aussi bel perf encore de Hulkenberg!..en esperant qu'il integre Lotus l'an prochain. Mais triste pour Webber,qui n'est pas vernis encore une fois.

dimanche 13 octobre 2013 à 10:36 Damien dit : Bravo à Romain :)

dimanche 13 octobre 2013 à 10:15 Jules dit : Et encore un triplé Renault. Mercedes n'a pas vu le jour et Ferrari termine à 30 secondes. Quels minables comparés aux deux équipes motorisées par Renault, recordman de pôles, et ayant la meilleur pourcentage de victoire dans l'histoire de la F1.

dimanche 13 octobre 2013 à 10:05 marin dit : 4 moteurs Renault dans les 5 premiers!!! Cocorico,ça prouve bien que Renault est un des meilleurs motoriste