F1 - Le système des pénalités revu

F1 - Les pénalités revues pour 2014

La FIA a confirmé le système de pénalités pour 2014, avec le permis à point et des sanctions parfois étalées sur plusieurs courses pour les moteurs.

La FIA avait déjà annoncé l'instauration d'un permis à point pour les pilotes de F1. Le système est bien présent dans le nouveau règlement sportif. Chaque pilote débutera avec 12 points sur sa super-licence. S'il les perd tous, il sera suspendu une course.

Les points seront supprimés durant une période d'un an et les pilotes les récupéreront ensuite. En cas de suspension pour avoir perdu l'intégralité des points, les pilotes récupéreront l'intégralité des 12 points au Grand Prix suivant.

Les commissaires de course seront libres d'enlever des points ou pas quand ils sanctionneront un pilote. La FIA n'a établi aucun barème sur le nombre de points que vaudraient des infractions spécifiques.

Les pénalités pour les moteurs seront spécifiques

La FIA a également détaillé la façon dont les pénalités seront appliquées si le quota de moteurs pour l'année est dépassé. Avec les V6 turbo, qui remplacent les V8 atmosphériques, six blocs seront autorisés dans l'année, contre huit auparavant.

Ces blocs seront scindés en six éléments: le moteur, le système qui génère l'énergie cinétique, le système qui génère de la chaleur, la batterie, le turbo et le système électronique.

Si un sixième exemplaire d'un des éléments est utilisé, cela entraînera une pénalité de 10 places. Si un autre élément est utilisé une sixième fois, la sanction sera de cinq places. L'utilisation d'un exemplaire pour la septième fois donnera une pénalité de 10 places.

Les pénalités étalées sur plusieurs courses

Si le pilote était trop loin sur la grille pour que l'intégralité de la pénalité soit appliquée, les positions seront compensées sur le Grand Prix suivant. Ce report ne se fera que sur une course de plus, et il ne concernera que les pénalités concernant le quota des moteurs.

Dans les faits, si un pilote a utilisé un sixième moteur, ce qui aura entraîné une pénalité de 10 places, puis une sixième batterie, il sera cette fois pénalisé de cinq places. S'il se qualifie au 20ème rang, il sera donc 22ème sur la grille et il aura encore trois places de pénalités à la course suivante. Même s'il est à nouveau 20ème en qualifications, il n'aura pas de pénalité supplémentaire au Grand Prix suivant.

Les boîtes devront faire plus de courses

D'autres changements plus mineurs ont été annoncés. Les boîtes de vitesses devront désormais disputer six week-ends de Grands Prix, contre cinq auparavant. Comme cela était déjà le cas, cela ne concerne que le samedi et le dimanche. Un problème de boîte le vendredi n'entraînera donc aucune pénalité, puisqu'il s'agit de boîtes différentes.

La FIA a aussi souhaité mieux sanctionner les sorties de stands dangereuses. Si l'infraction est pendant les essais, le pilote pourra recevoir une pénalité sur la grille. Si c'est en course, il sera sanctionné de 10 place sur la grille de la course suivante, et il pourra aussi recevoir un drive-through ou un stop and go.

- Toutes les infos sur la FIA

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

jeudi 19 décembre 2013 à 07:56 Sam dit : Jean todt me déçoit fortement depuis son arrivée ! C'est tout simplement ridicule !!!!! Le prochain truc ça sera de mettre un A derrière les voitures des rookies????

samedi 14 décembre 2013 à 18:45 jean tube dit : Manque plus qu'un gilet fluo et, enfin, on sera à 100% dans le ridicule...

samedi 14 décembre 2013 à 00:31 klax dit : N'importe quoi... un permis à points ou comment castrer la course auto. Dans 5 ans la FIA nous pondra l'obligation d'une boite à gants pour y glisser un constat à l'amiable en cas d’accrochage.