Lamborghini Huracán, nouveau taureau de combat

Lamborghini Huracan, remplaçante de la Gallardo

Avant sa présentation au salon de Genève en mars, Lamborghini lève le voile sur sa dernière création, répondant au doux nom d’Huracán.

Dans le nord de l’Italie, en Emilie Romagne, la naissance de certaines espèces d’animaux créent toujours l’événement. On pense forcément tout de suite aux chevaux cabrés de Maranello. Mais à quelques kilomètres de là, à Sant’Agata Bolognese, ce sont les taureaux de combat qui attirent tous les regards. Et c’est à la veille de Noël que Lamborghini nous fait l’honneur de nous présenter le petit dernier de la portée: Huracán.

Un nouveau modèle de Lamborghini qui, dès sa naissance, porte sur le bout de ses cornes une certaine pression puisqu’il vient remplacer la feu Gallardo, sportive la plus vendue de l’histoire de la marque avec quelques 14.022 exemplaires écoulés en 10 ans.

Regard perçant

Commençons par le commencement: son nom. Lamborghini a choisi le nom d’Huracán en référence à un taureau ayant combattu en Espagne à la fin du 19ème siècle, et qui s’était illustré pour son "courage et son sens de l’attaque". Des valeurs qui ne sont jamais innocemment choisies par la firme italienne qui compte également faire entrer son modèle dans la légende.

Esthétiquement parlant, comme une bête de combat, cet Huracán intimide avec son regard perçant, agressif, presque provocateur. En revanche le design général de la voiture se fait moins tortueux qu’à l’accoutumée, avec des surfaces planes et des arêtes moins saillantes. Une bonne indication sur les futures productions de la marque!

L'ADN Lamborghini

Malgré tout, elle emprunte aussi beaucoup à ses aînées, notamment à l’Aventador pour la face avant et son nez plongeant, ou encore à la Sesto Elemento pour sa poupe à plusieurs étages. Le profil lui évoque celui de la Gallardo avec un seul et même trait partant du bouclier avant pour rejoindre l’arrière. Fidèle à son ADN, Lamborghini gratifie son Huracán de quelques appendices aérodynamiques qui font sa musculature: la large prise d’air latérale de la Gallardo laisse place à un bas de caisse creusé en amont des ailes arrière, et une custode vient mourir dans une ouïe béante faisant entrer l’air vers le compartiment moteur.

Nouveau cockpit

En ouvrant la porte, l’espace intérieur vieillissant de la Gallardo laisse place à un véritable cockpit qui n’est pas sans rappeler celui de sa grande sœur l'Aventador. Le cuir Nappa court de la planche de bord aux contreportes en passant par les sièges. Ces derniers se garnissent également d’Alcantara, tandis que des surpiqûres colorées viennent rehausser l’ensemble. Le compteur gradué à 340 km/h devient entièrement numérique, la console centrale accueille désormais le contacteur type aviation donnant vie au moteur et un nouveau sélecteur de vitesses ultra moderne prend place au centre. Une fois de plus, Lamborghini réussit à allier sans concession luxe et sportivité.

V10 de 610 chevaux

Pour cette Huracán, Lamborghini a développé un tout nouveau châssis, réalisé dans un matériau composite mêlant aluminium et carbone. Celui-ci permet d’allier une excellente rigidité à un poids contenu. Reste qu’à 1.422 kilos (à sec!), la sportive n’est pas un poids plume et est même plus lourde que la Gallardo.

Nommée Huracán LP 610-4, elle choisit de garder le V10 5.2 L, affichant désormais 610 chevaux à 8.250 tr/min, et 560 Nm de couple à 6.500 tr/min (de 550 à 570 chevaux sur la Gallardo, 525 ch sur l’Audi R8). Mais la vraie révolution vient de l’arrivée d’une boîte à double embrayage 7 rapports (plus lourde que l'ancienne transmission) accouplée aux quatre roues motrices. Enfin!

200 km/h en moins de 10 secondes

A la manière de Ferrari qui inclut sur le volant le Manettino, Lamborghini a intégré un contacteur sur le méplat du volant permettant de choisir entre plusieurs types de conduite: Strada (route), Sport et Corsa (course). Ils influent sur le moteur, la boîte, sur le son, sur la transmission intégrale ainsi que sur le contrôle électronique de stabilité.

Côté performances, cela donne un 0 à 100 km/h expédié en 3,2 secondes, 200 km/h atteint en 9,9 secondes et une vitesse de pointe de 325 km/h. Lamborghini annonce également une baisse des consommations à 12,5 l/100km.

A l'automne 2014 sur nos routes

Dès janvier, Lamborghini va entamer un véritable tour du monde pour présenter cette nouvelle Huracán à ses clients, à l’occasion de 130 événements privés dans plus de 60 villes du monde. La présentation publique se fera elle au salon de Genève, au mois de mars 2014.

Pour la voir sur nos routes il faudra en revanche encore patienter un peu puisque les premiers exemplaires seront livrés à l’automne prochain.

Photo de Mael Pilven

posté par :
Mael Pilven

Réagissez

Commentaire(s)22

jeudi 02 janvier 2014 à 19:38 Theo kalfleche dit : @fred64 tu as remarqué que @fandeporsche fait de l'humour depuis quelques articles ?! C'est qu'il est drôle ce fandeporsche !

mardi 24 décembre 2013 à 06:22 R.Ramírez dit : @Natlin: la huracan va écornée la 458.... Vive lamborghini!

samedi 21 décembre 2013 à 20:43 mik dit : Splendide comme d habitude. Le désigner de lambo. Devrait faire un tour chez Audi puisque c est le même groupe ...

samedi 21 décembre 2013 à 15:27 mercedesman dit : Mdrrr Fred 😂

samedi 21 décembre 2013 à 14:36 Fred 64 dit : Je pense que fan de Porsche est l'acteur du film le huitième jours !!

samedi 21 décembre 2013 à 12:06 mercedesman dit : Pfff le mec il fait copié collé avec tous des commentaires, il met "j'adore comme d'habitude chez", et il n'a plus qu'à mettre la marque.... Sérieux, mieux vaut ne rien mettre !

samedi 21 décembre 2013 à 08:22 Fan de Porsche dit : Magnifique j'adore comme d'habitude chez Lamborghini!!!

vendredi 20 décembre 2013 à 22:50 Fred 64 dit : Eh Théo !! Ils nous faut le commentaire de fan de Porsche !! Rien ne vaut ses connaissances automobiles pour éclairer nos lanternes !!

vendredi 20 décembre 2013 à 22:38 designM dit : Le problème, c'est son nom: huricane( ouragan en anglais), c'est bof. Sinon magnifique voiture, bref, c'est une lambo!

vendredi 20 décembre 2013 à 21:34 natlin dit : une nouvelle lambo toujours un evenement, elle est superbe, la succession de la gallardo sera pas facile mais c'est vraiment bien, 610 ch pour 1420 kgs, c'est un beau rapport poids puissance, la 458 va trouver a qui parler, bravo lamborghini, hate de la voir a geneve!!!!!!!!!!!!!!!!!!

vendredi 20 décembre 2013 à 17:42 Mael dit : @Fredo: Il s'agit bel et bien d'un gain de poids par rapport à la Gallardo... sinon ça se serait appelé une perte de poids! @Elite-Racing.fr: C'est bien le communiqué officiel avec les premières images officielles données par Lamborghini... en attendant de découvrir de vraies photos! @walter: Effectivement, c'est bien un compteur entièrement numérique et non analogique. Désolé, les termes ont été intervertis. Merci de votre vigilance!

vendredi 20 décembre 2013 à 16:28 d'effonssator dit : Enfin!

vendredi 20 décembre 2013 à 14:46 jimboulle dit : Superbe rien de plus!!!!

vendredi 20 décembre 2013 à 14:16 Pollo dit : Magnifique ! Elle est réussi !

vendredi 20 décembre 2013 à 14:16 Theo kalfleche dit : Prise d'air façon murciélago et feux arrière rappelant la veneno

vendredi 20 décembre 2013 à 14:13 Theo kalfleche dit : Du bien bel ouvrage !

vendredi 20 décembre 2013 à 12:52 scirocco dit : Magnifique! Un avion de chasse! Quel profil fuselé! Je suis fan

vendredi 20 décembre 2013 à 11:46 walter dit : Une erreur dans l'article le compteur est entierement numerique comme sur l'aventador est non analogique.

vendredi 20 décembre 2013 à 11:26 Laurent Collot dit : "Le profil lui évoque celui de la Gallardo avec un seul et même trait partant du bouclier avant pour rejoindre l’arrière" Ah bon ... En tout cas, oui, sympa les nouvelles lignes un peu plus arrondies.

vendredi 20 décembre 2013 à 11:20 Elite-Racing.fr dit : S'agit-il d'un communiqué officiel de Lamborghini ou de fuites du site LaStampa.it ? Le moteur est désormais caché, petit clin d'oeil à la Miura. Si elle est très agressive je trouve les lignes douces. Bravo c'est beau.

vendredi 20 décembre 2013 à 11:05 Fredo dit : Si la boîte à double embrayage provoque un gain de poids, comment se fait il que la nouvelle soit plus lourde que l'ancienne. Ce ne serait pas plutôt en toute logique une hausse de poids causée par cette nouvelle boîte ? Sinon belle machine...

vendredi 20 décembre 2013 à 09:18 Moreno sylvain dit : Superbe pas de mot !!!!