Publié le 16/01/2014 à 16:02

F1 - Ecclestone devra répondre devant un procès

F1 - Un procès pour Bernie Ecclestone

Un procès aura lieu concernant le pot de vin que Bernie Ecclestone aurait versé à Gerhard Gribkowsky. Il va continuer à gérer le championnat.

L'an dernier, Bernie Ecclestone, le gestionnaire des droits commerciaux du championnat, a été mis en examen dans le cadre de l'affaire Gerhard Gribkowsky.

Il est soupçonné d'avoir versé un pot de vin de 44 millions de dollars à cet ancien banquier de BayernLB lors de la revente des droits commerciaux à CVC en 2005. Ecclestone a affirmé avoir versé la somme parce que Gribkowsky menaçait de transmettre de faux documents au fisc britannique. Gribkowsky a été condamné à huit ans et demi de prison en juin 2012.

La justice allemande, en charge du dossier, a annoncé que Bernie Ecclestone devra comparaître devant un tribunal. Le procès devrait se tenir fin avril.

Ecclestone quitte son poste mais reste en place

Peu de temps après cette annonce, CVC, propriétaire des droits commerciaux du championnat, a annoncé que Bernie Ecclestone a abandonné sa place de directeur, mais qu'il continue à gérer le championnat au quotidien.

« Après des discussions avec le conseil d'administration, M. Ecclestone a proposé et le conseil d'administration a accepté que jusqu'à ce que l'affaire soit terminée, il quitte son poste de directeur avec effet immédiat, en reprenant ses tâches et responsabilités quand l'affaire sera résolue, » indique CVC dans un communiqué.

« Le conseil d'administration considère qu'il est dans l'intérêt de la F1 et du sport que M. Ecclestone continue à gérer les affaires au jour le jour. »

Les avocats montent au créneau

Les avocats de Bernie Ecclestone ont tenu à minimiser l'annonce du procès, en mettant en doute les accusations de Gerhard Gribkowsky.

« La décision d'aller au procès est normale, » assure le cabinet d'avocats de Bernie Ecclestone en Allemagne, composé de Sven Thomas et Norbert Scharf, selon Reuters.

« Le pot de vin évoqué n'a jamais eu lieu. Les accusations qui sont basées sur les affirmations de Gribkowski sont incorrectes et, basés sur les faits, n'offrent rien de cohérent. »

Bernie Ecclestone a plusieurs fois déclaré qu'il quitterait son poste s'il était jugé coupable.

- Toutes les infos sur l'affaire Gribkowsky et Bernie Ecclestone

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez