F1 - Règlement technique: Ce qui change en 2014

A quelques jours du début de la saison 2014, sportauto.fr fait le point sur toutes les nouveautés du règlement technique, avec de gros changements (vidéo).

Alors que le règlement technique était stable depuis 2009, la FIA a instauré l'une des plus grandes révolutions dans l'histoire de la Formule 1 cette année, avec une nouvelle génération de monoplaces avec une motorisation totalement revue.

L'aérodynamique est également profondément modifiée, et des changements ont été faits sur le poids, le nombre de rapports des boîtes de vitesses et la sortie d'échappement.

Découvrez tous ces changements avec les explications de Daniel Ricciardo et Sebastian Vettel en vidéo.

Voici toutes les nouveautés dans le règlement technique pour la saison 2014:

Une nouvelle motorisation

C'est le grand changement de cette saison, avec un nouveau « Power Unit » (unité de puissance), un groupe propulseur revu. Le V8 atmosphérique 2,4 litres disparait au profit du V6 turbo 1,6 litre turbo.

Ce moteur est limité à 15 000 tour/min, contre 18 000 tour/min avec le V8. Il développe environ 600 chevaux, contre 780 chevaux l'an dernier, mais la perte est presque totalement compensée par l'ERS (Energy Recovery System, système de récupération de l'énergie).

Chaque F1 aura un maximum de 100kg de carburant par course, alors qu'elle en avait en moyenne 150 auparavant. Cette économie d'environ 30% est favorisée par l'ERS.

L'hybride encore plus présent

Ce moteur s'accompagne de systèmes hybrides renforcés, l'ERS, avec deux MGU (Motor Generator Unit): le MGU-K (Kinetic, cinétique en Français), héritier du KERS, qui récupère l'énergie au freinage, et le MGU-H (Heat, chaleur en Français), totalement nouveau, qui récupère la chaleur des échappements.

Alors que le KERS apportait 80 chevaux pendant six secondes, le MGU-K et le MGU-H apporteront 160 chevaux sur tout le tour. Cela se fera automatiquement et le pilote n'aura plus à appuyer sur un bouton, comme à l'époque du KERS.

Des changements aérodynamiques

Même s'ils sont moins fondamentaux, les changements aérodynamiques sont également importants cette année. La nouveauté la plus visible concerne la hauteur du nez, qui doit être à 525mm du sol, contre 625mm auparavant. Le but est d'éviter que la voiture ne se soulève si l'aileron est arraché.

Cette baisse de 10cm ne s'accompagne d'aucune précision sur la largeur du nez. Les équipes ont donc presque toutes opté pour des nez en pointe.

La largeur de l'aileron avant change, pour passer de 1800mm à 1650mm, soit une baisse de 15cm. L'aileron arrière inférieur est interdit, le flap principal est remonté de 2cm et l'ouverture du DRS passe de 50mm à 65mm, pour augmenter son efficacité.

Et aussi...

Le groupe propulseur étant très lourd, la FIA a décidé d'augmenter le poids des monoplaces, en le faisant passer de 642kg à 690kg. Les nouveaux pneus étant eux aussi plus lourds, la FIA a finalement choisi de faire passer le poids minimum à 691kg. Certaines équipes jugent cette hausse insuffisante pour compenser le poids du groupe propulseur.

La FIA a imposé des boîtes à huit vitesses, une de plus que l'an dernier.

Il n'y a désormais plus qu'une sortie d'échappement, contre deux auparavant, afin d'empêcher d'exploiter la chaleur des échappements dans l'aérodynamique.

- Toutes les infos sur la FIA

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez