F1 - Verne reconnaît sa faute

F1 - Malaisie 2014 - La course - Toro Rosso

Jean-Eric Vergne reconnait qu'il a été trop optimiste dans le premier tour à Sepang, ce qui a entraîné l'accident, même si Jules Bianchi a été pénalisé.

Deux courses et deux arrivées dans les points pour Daniil Kvyat. Il a encore fait une course solide pour décrocher un point. Il n'a pas pu inquiéter les pilotes McLaren et Williams mais il a réussi à se défendre face à Romain Grosjean sur la fin.

Jean-Eric Vergne a pris un très mauvais départ, en perdant la puissance, et il s'est retrouvé parmi les derniers. Il a percuté Jules Bianchi au troisième freinage, ce qui a entraîné un accident. Il a abandonné après une quinzaine de tours en raison des soucis de puissance sur sa monoplace. Il reconnaît sa responsabilité, même si c'est finalement Jules Bianchi qui a été pénalisé.

Daniil Kvyat - 10ème

« C'est bien de finir dans le top 10 pour la deuxième fois, » indique le Russe. « La course (...) était très difficile et intense avec beaucoup de bagarres. Les deux premiers relais étaient très durs quand je me battais avec la Williams et la McLaren au début, mais elles étaient plus rapide que moie en ligne droite. »

« J'étais assez content du dernier relais et d'avoir réussi à défendre ma position. C'était un bon week-end et j'espère que nous continuons à progresser comme ça parce que la voiture a clairement du potentiel. Donc je suis impatient d'aller directement à Bahreïn pour courir à nouveau dans une semaine. Ce sera intéressant d'être en piste là où nous avons fait des essais. »

Jean-Eric Vergne - Abandon

« Je pense que j'ai pris un bon départ (...) mais j'ai très vite senti que j'avais des problèmes, » explique le Français. « J'ai perdu la puissance (...) et j'ai tout simplement vu tout le monde me doubler. Après je me suis retrouvé en sandwich entre une Caterham et Bianchi et peut-être que j'ai été trop ambitieux en passant que je pouvais tenter de doubler deux voitures. Ce n'était tout simplement pas possible et ça a fini dans l'accrochage, qui a endommagé mon aileron avant. »

« Je savais que ma course était compromise, donc j'espérais un peu de pluie. Mais après j'ai continué à souffrir avec la voiture et ma course était finie. C'était une coure où nous aurions pu être forts. »

Plus d'infos

Revivez les moments forts de la course quatre heures après l'arrivée dans l'iMagF1

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez