Publié le 29/04/2014 à 18:08

F1 - Montoya n'aime pas le DRS

F1 - Juan-Pablo Montoya critique le DRS

Juan-Pablo Montoya estime que les dépassements générés par le DRS sont trop artificiels. Il y voit comme donner Photoshop à Picasso.

Juan-Pablo Montoya a fait son retour en monoplace cette année, en IndyCar. Il avait quitté la Formule 1 pour la NASCAR durant l'année 2006.

Il a continué à suivre la F1 mais il n'apprécie pas certains changements, comme l'introduction du DRS, l'aileron mobile qui sert pour doubler. Il juge cet outil efficace mais artificiel.

« C'est bien pour le spectacle, » a indiqué le Colombien à The Racer's Edge. « Ca rend le spectacle meilleur parce que des gens doublent des gens, mais je pense que doubler est un art. »

« Maintenant, c'est comme donner Photoshop à Picasso. »

Le risque était plus grand auparavant

Durant la période où Juan-Pablo Montoya était en F1, entre 2001 et 2006, le spectacle était peu présent et les dépassements très difficiles. Il estime qu'ils avaient plus de valeurs que ceux vus actuellement.

« Vous deviez y penser beaucoup et il fallait prendre de gros risques, » se souvient-t-il. « Vous arrivez dans la ligne droite et si vous êtes assez proche, vous avez le DRS et vous êtes loin devant l'autre au virage suivant. »

Montoya a fait un retour en demi-teinte en IndyCar. Lors des trois premières courses de la saison, il a obtenu une quatrième place et deux arrivées hors du top 10. Il a été titré en Champ Car en 1999 et il a remporté les 500 miles d'Indianapolis en 2000.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

mercredi 30 avril 2014 à 22:32 ultragr dit : il en aurait eu besoin d'un DRS en Nascar JPM.... 2 victoires en 7 ans...

mardi 29 avril 2014 à 22:20 Slim dit : Moi je suis d'accord avec lui, du fait qu'on voyait des dépassements plus audacieux et plus techniques avant et nos pilotes étaient plus "casse-cou". On attendait pas juste d'être dans des zones "favorables" pour dépasser et puis il n'y avait pas d'investigations dès que deux monoplaces ce caressaient, maintenant on "dit à Charlie" en parlant gentiement et c'est réglé.

mardi 29 avril 2014 à 21:39 MB dit : dixit le gaillard qui s'est fait sortir de la f1 pour son pilotage dangereux...

mardi 29 avril 2014 à 18:47 coffee and Tv dit : Merci pour l'info auto ...