F1 - Ferrari voulait Ayrton Senna

F1 - Ayrton Senna a failli rejoindre Ferrari

Quelques jours avant son décès, Ayrton Senna a rencontré Luca di Montezemolo, le Président de Ferrari, pour évoquer son arrivée au sein de la Scuderia.

Ayrton Senna n'a jamais couru pour Ferrari, mais il a eu plusieurs contacts avec la Scuderia. Il a été approché en 1990 et quelques jours avant son décès, alors qu'il disputait sa première saison chez Williams, il a encore évoqué une arrivée chez Ferrari.

« Il voulait venir chez Ferrari et je le voulais dans l'équipe, » indique Luca di Montezemolo, le Président de Ferrari. « Quand il était en Italie pour le Grand Prix de Saint-Marin, nous nous sommes rencontrés chez moi à Bologne le mercredi 27 avril. »

« Nous avons longtemps parlé et il a dit clairement qu'il voulait finir sa carrière chez Ferrari, après avoir failli nous rejoindre quelques années plus tôt. »

Une autre rencontre était prévue

A l'issue de cette rencontre, Luca di Montezemolo était convaincu qu'il parviendrait à trouver un accord avec Ayrton Senna, malgré son contrat avec Williams.

« Nous avions prévu de nous revoir rapidement, pour voir comment dépasser ses obligations contractuelles, » précise Montezemolo.

« Nous étions tous les deux d'accord que Ferrari serait l'endroit idéal pour la suite de sa carrière, qui jusque là avait été brillante, même unique. »

« Malheureusement, le destin nous a pris Ayrton et Roland Ratzenberger dans l'un des week-ends les plus tristes de l'histoire de la F1. »

« Un grand combattant »

Luca di Montezemolo a toujours été admiratif du talent et de l'attitude d'Ayrton Senna, en piste et en dehors.

« J'ai toujours apprécié la façon de courir d'Ayrton, » souligne-t-il. « Comme tous les grands champions, il avait un incroyable désir de victoire et il n'était jamais fatigué de chercher la perfection, en tentant de progresser en permanence. »

« Il était extraordinaire en qualifications, mais également un grand combattant en course, où il s'est toujours battu bec et ongles. »

« Je me rappelle de sa gentillesse et de sa nature simple, presque timide, qui était en contraste complet avec le pilote Senna, un battant qui visait toujours le meilleur. »

Entretien avec Jean-Louis Moncet spécial Ayrton Senna

A l'occasion des 20 ans de la disparition d'Ayrton Senna, Jean-Louis Moncet, journaliste à Auto Plus, est revenu sur la carrière du Brésilien, en répondant aux questions des internautes.

Il évoque notamment les premières négociations entre Ayrton Senna et Ferrari, durant le cours de l'année 1990, ce qui aurait pu reformer le duo avec Alain Prost.

L'entretien est à voir sur le blog de Jean-Louis Moncet.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez