Publié le 14/05/2014 à 12:19

F1 - McLaren envisage de prendre plus de risques

F1 - McLaren envisage un développement radical

McLaren pourrait faire des choix plus radicaux dans son développement si des progrès n'apparaissent pas dans les prochaines courses.

Après le podium de Melbourne, McLaren a dégringolé dans le classement, avec trois courses sans aucun point. L'équipe se donne jusqu'à Silverstone pour progresser.

« Je pense que la vraie question est notre capacité à revenir (…) entre l'Autriche et Silverstone, » a déclaré Eric Boullier, le directeur de la course de McLaren, lors d'une conférence téléphonique mardi.

« Je ne dis pas que nous allons gagner à Silverstone, je dis que nous en saurons plus que notre capacité à revenir après ces courses. »

Si McLaren n'a pas progressé, l'équipe pourrait prendre des risques : « Il est possible que nous tirions un trait après Silverstone et que nous allions vers des concepts plus radicaux. »

McLaren a progressé à Barcelone

Lors de chacune des deux dernières courses, Jenson Button et Kevin Magnussen ont terminé hors des points. McLaren pense cependant que sa monoplace valait une place dans le top 10 en Espagne, mais que ces progrès ont été masqués par des problèmes.

« A Barcelone nous n'étions pas les plus rapides, mais nous étions en tête du milieu de plateau et après des choses se sont mal passées, comme le problème de groupe propulseur pour Kevin en qualifications ou le mauvais départ de Jenson en course, » souligne Boullier.

« Selon toutes nos données, toutes les nouveautés ont marché, à part une pièce dans les virages rapides. Mais la voiture ne s'est pas empirée. »

L'équipe technique progresse

Le département technique de McLaren évolue beaucoup depuis quelques semaines, avec les arrivées de nombreux ingénieurs. L'équipe estime que ce département commence à mieux fonctionner, avec des résultats encourageants.

« Nous sommes actuellement dans le processus de reconstruction du département aérodynamique, » rappelle Boullier.

« Nous avons vu des progrès très, très significatifs dans la soufflerie dans les dernières semaines, donc je pense que nous devons tout simplement comprendre où nous sommes, où nous voulons aller, et c'est ce que nous sommes en train de définir. »

« Il est vrai que nous avons débuté assez loin, mais nous avons un très bon rythme de développement par semaine. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez