Publié le 04/06/2014 à 16:12

F1 - Lotus pessimiste pour Montréal

F1 - Lotus pense souffrir au Canada

Lotus s'attend à ce que le circuit de Montréal ne soit pas favorable à sa monoplace. L'équipe doit progresser au freinage et dans l'adhérence mécanique.

Montréal a de longues lignes droites et de gros freinages, deux domaines où Lotus souffre. L'équipe craint cette course.

« Elle sera probablement un peu dure, » reconnaît Nick Chester, le directeur technique. « D'un côté nous aurons les pneus tendres et super-tendres, qui devraient être meilleurs pour nous. De l'autre le Canada a de longues lignes droites, ce que nous ne sentons pas être superbe pour nous. »

« Il y a également quelques gros point de freinage et à quelques courses cette année nous avons senti que notre freinage n'est pas aussi bon qu'il le devrait. Donc pour l'E22 c'est un équilibre entre performance en pneus tendres et peut-être perdre sur la puissance et le freinage. »

Le freinage est la faiblesse de Lotus

Le MGU-K est plus puissant que le KERS utilisé jusqu'à l'an dernier, et Lotus a eu du mal à gérer la récupération d'énergie, ce qui a rendu la monoplace très instable au freinage.

« Avec de si longues lignes droites suivies par de gros arrêts dans des virages lents, la performance au freinage est critique au Canada, » précise Chester. « Evidemment cette année, avec tous les systèmes de récupération d'énergie il y a pas mal d'ajustements qui peuvent être faits pour améliorer la performance. »

« C'est clairement un domaine que nous regardons et nous avons des choses que nous voulons tester le vendredi en espérant améliorer le freinage. »

L'équipe travaille sur les suspensions

Romain Grosjean s'est plaint d'un manque de performance dans les virages lents, qui peut venir d'un manque d'adhérence mécanique. Lotus travaille sur les suspensions pour corriger cette faiblesse.

« Honnêtement nous nous attendions à être assez rapides à Monaco, » reconnaît Chester. « Le fait est que nous étions hors du rythme dans les virages lents. Donc nous avons senti que nous manquions d'adhérence mécanique, ce qui pourrait être lié à la suspension, y compris la façon dont la voiture passe sur les bosses, ou ne pas faire marcher les pneus dans la bonne fenêtre. »

Plusieurs nouveautés au Canada

Pour Montréal, Lotus a évidemment prévu un package aérodynamique dédié au circuit, avec plusieurs autres nouveautés.

« Il y a un nouveau package à appuis moyens et nous avons aussi quelques nouveautés mécaniques, une qui, nous l'espérons, améliorera l'adhérence du châssis, » indique Chester. « Il y a aussi une petite nouveauté sur le package du refroidissement qui nous donnera un peu plus d'appuis. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez