L’usine Michelin de Clermont, côté coulisses !

Quelques privilégiés, recrutés sur concours, ont été invités à visiter les coulisses de Michelin à Clermont-Ferrand. Suivez les guides, Anthony et William.

Pour gagner, il faut jouer et c’est bien ce qu’ont fait Anthony Couillard, ingénieur en matériel pharmaceutique, et William Augier, commercial dans les machine-outils. Il s’agissait de gagner une visite de deux jours chez Michelin à Clermont-Ferrand, dans les coulisses du complexe, tout entier dédié au pneumatique. Une véritable ville du pneu, qui comporte aussi bien des laboratoires de mesure que des pistes d’essais.

A l’école du pneu…

Tout commence par une visite à l’école du pneu qui a particulièrement intéressé Anthony : « Nous avons fabriqué nous-mêmes un pneu. On prend conscience de la haute technicité de l’opération… » Mais la partie la plus ludique du programme est évidemment la visite du centre de recherche et développement de Ladoux et ses pistes. Nos amateurs auraient tendance à y voir un magnifique terrain de jeu, un circuit privé dédié au plaisir de conduire.

... puis sur la piste d’essai...

Mais il s’agit en fait d’un outil de pointe adapté à la mesure de toutes les performances d’un pneumatique : le bruit, la sécurité, le confort, la longévité et bien sûr l’adhérence y sont inlassablement améliorés. Nos deux larrons se rappelleront quelques expériences de physique amusantes. Selon Anthony : « La piste grande vitesse à bord d’une BMW 335i chaussée de Pilot Sport 3, c’est un peu la récréation, mais en même temps j’ai vraiment senti, à 240 km/h dans le banking, le pneu travailler. »

...détrempée !

Atelier plus paisible, la mise en évidence de la résistance au roulement qu’exerce un pneu, si importante pour la consommation de carburant. Lancées exactement à la même vitesse, deux machines identiques courent sur leur élan, et selon les pneus qui les équipent, la différence de roulage « libre » peut atteindre 30 % ! Quant aux essais sur piste inondée, ce sont les plus spectaculaires. Il faut la virtuosité des essayeurs à la limite du décrochage pour reproduire chaque jour les sollicitations les plus extrêmes que puisse rencontrer un pneu sur la route. Vivre en direct la réalisation de ce test fondamental, c’est un grand moment.

De la compétition à la série

Guide rouge oblige, le dîner a lieu chez un chef étoilé, Xavier Baudiment, en son restaurant Le Pré. Anthony et William y partagent la table de Pascal Couasnon, patron de Michelin Motorsport. « Jusque-là, j’imaginais le sport comme une fin en soi, un outil de promotion, sans voir à quel point le lien technique est direct avec les produits de série » explique William. Selon monsieur Couasnon : « La compétition constitue le principal laboratoire pour les avancées techniques sur les pneumatiques qui arriveront en série trois ou quatre ans après avoir été éprouvés en course. »

"Je ne regarde plus les pneus de la même façon"

« La nouvelle Formule E, par exemple, va imposer des roues de 18 pouces à flanc bas, dimensions plus proches de celles des véhicules de série et non des roues de 13 pouces, comme en F1 » détaille monsieur Couasnon. Voir l'intégralité de l'interview de Pascal Couasnon par William et Anthony.

Sur l’ensemble de son séjour, William n’a « pas été surpris du niveau d’excellence » mais il repart « conforté sur tout ». Quant à Anthony, depuis, il « ne regarde plus les pneus de la même façon! ». Visitez le site Michelin de Clermont-Ferrand en vidéo.

Chiffres marquants

Pour finir, voici quelques chiffres marquants sur le site Michelin de Clermont-Ferrand :

- 70 000 : visiteurs de l’Aventure Michelin en 2013
- 19 : Le nombre de configurations de circuits de Ladoux
- 41 : Le nombre de kilomètres du complexe d’essais de Ladoux
- 7 mm : La hauteur d’eau sur la flaque de l’hydro courbe
- 2 mm : La hauteur d’eau sur le béton poli de l’anneau sur lequel est testée l’adhérence transversale

Voir le site internet Michelin Hautes Performances.

Photo de Publi Reportage

posté par :
Publi Reportage

Réagissez

Commentaire(s)7

lundi 30 juin 2014 à 09:27 Aleks dit : Pourvu qu'ça dure !

dimanche 29 juin 2014 à 02:10 SombreC dit : J'ai des Michelin sur ma C5 HDi 173 franchement rien a dire. Tenue impeccable même sur du mouillé

samedi 28 juin 2014 à 00:05 jesuisunoiseau dit : @jimboulle je dispose des même pneus sur l'un de mes véhicules et bien aucun regret un régal comme tu le dis

vendredi 27 juin 2014 à 22:10 jimboulle dit : J'ai chaussé ma s4 avec des pilot sport 3 un vrai régal il y a aura toujours des détracteurs mais Michelin reste du haute gamme niveau boudins encore cocorico à cette entreprise !!!!

vendredi 27 juin 2014 à 16:25 Air-et-Eau dit : Drôle de remplaçant pour le milles pattes chez michelin.

vendredi 27 juin 2014 à 13:46 baptiste dit : une belle et très grande entreprise française j habite à Clermont et ici Michelin est partout les usines sont géantes

vendredi 27 juin 2014 à 13:10 Olivier dit : une belle entreprise française