F1 - Vergne veut se tourner vers l'IndyCar

F1 - Jean-Eric Vergne vise l'IndyCar

Jean-Eric Vergne espère trouver une place en IndyCar la saison prochaine. Son manager discute avec plusieurs équipes pour qu'il fasse ses débuts.

Jean-Eric Vergne a perdu sa place chez Toro Rosso pour 2015. Il avait confirmé explorer d'autres pistes. Il veut se tourner vers l'IndyCar.

« Je serais très intéressé pour courir (...) en IndyCar, je pense que c'est un superbe championnat, » a déclaré le Français à Racer.

Il y a peu de places dans les meilleures équipes : « Je travaille avec un manager qui travaille avec quelques pilotes en Amérique, Julian Jakobi, et (...) il semble que c'est assez dur de rejoindre un top team immédiatement, mais je suis très intéressé pour voir quel genre de place est disponible. »

En IndyCar, Jean-Eric Vergne pourrait rejoindre Sébastien Bourdais, également passé par Toro Rosso, et Simon Pagenaud.

Pas d'amertume pour Vergne

La nature de Toro Rosso est de former des jeunes pilotes. Jean-Eric Vergne comprend donc son éviction, mais il veut maintenant changer d'univers, pour gagner à nouveau.

« Toro Rosso n'est pas vraiment une équipe où vous pouvez rester longtemps, même si vous battez vos équipiers, » souligne-t-il. Si je regarde ce que Ricciardo fait cette année et ce que je fais cette année, je suis confiant pour faire la même chose que lui. »

« Je ne suis pas amer de quitter Toro Rosso, j'ai quelques autres options en Formule 1, mais je veux revenir dans un championnat où je peux gagner des courses et gagner des championnats. Mon but est de me battre pour le titre en IndyCar dès ma première année. »

Une expérience différente

En IndyCar, des places sont encore libres chez Ganassi et Andretti, deux des meilleures équipes, ce qui ouvre des possibilités intéressantes pour Jean-Eric Vergne.

« Il n'y a pas tant d'équipes avec lesquelles je peux gagner un championnat d'entrée, mais ça ne m'empêche pas de parler aux patrons d'équipe, » précise-t-il.

Jean-Eric Vergne sait qu'il aurait beaucoup à apprendre, surtout sur ovales, où il n'a jamais roulé: « Je ne dis pas que je gagnerais tout, ou que ça serait facile sur les ovales, il y a beaucoup à apprendre en venant d'Europe, mais beaucoup de pilotes européens sont devenus assez bons sur ovales avec un peu d'expérience. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 03 décembre 2014 à 22:13 Nanbawan dit : Bon...Je suis étonné, mais il a l'air très motivé ; c'est sa vie ! Je pensais qu'il pouvait encore s'accrocher un temps à la F1 en tant que 3e pilote chez Williams par exemple le temps qu'une opportunité se fasse jour - ce qui est déjà arrivé par le passé (Wurz, de la Rosa). Son projet repose-t-il en partie sur la F1 ou bien JEV est-il définitivement dégoûté ? Décidément Toro Rosso pourrait avoir comme slogan : " À nous de vous faire préférer n'importe quel autre discipline (la course de tracteurs, de tondeuses, etc...) ! "