Première publique pour la Zenos E10 S

La marque Zenos Cars aussi distribuée en France

Le salon Autosport International de Birmingham fait la lumière sur le second modèle de l'artisan anglais Zenos, la E10 S. Elle sera disponible en France!

Cela fait désormais un peu plus d'un an qu'un nouvel artisan britannique fait régulièrement parler de lui: Zenos Cars. Un petit constructeur comme seule la Grande Bretagne en a le secret, dans la plus pure tradition des Caterham et autres Atom. Ce sont d'ailleurs deux anciens de Caterham, Ansar Ali et Mark Edwards, qui sont aux commandes.

Et si Zenos refait parler de lui ces derniers jours, c'est qu'il vient de présenter dans les allées du salon Autosport International de Birmingham, dédié aux voitures sportives, une nouvelle déclinaison de sa première sportive E10, la nouvelle E10 S. Un modèle déjà annoncé en septembre dernier, désormais prêt à être produit.

La puissance du turbo

Outre l'arrivée d'un pare-brise, de nouveaux panneaux de carrosserie désormais bleus (6 autres couleurs sont disponibles) et une petit "S" rouge qui vient s'ajouter aux logos latéraux "E10", cette E10 S ressemble en tout point à la E10 que l'on connaît. C'est évidemment du côté mécanique que ça change puisque la E10 S reprend certes 4 cylindres 2 litres (origine Ford) de sa soeur, mais y ajoute un turbo pour lui souffler dans les bronches.

Ainsi badgée EcoBoost, la puissance de cette sportive passe de 200 à 250 chevaux environ, et son couple de 210 à 400 Nm. Le 0 à 100 km/h est abattu en 4,5 secondes, la vitesse maximale atteinte à 217 km/h.

Zenos distribué en France !

La bonne nouvelle c'est que Zenos a annoncé il y a tout juste quelques jours que la marque serait distribuée en France. Et c'est le concessionnaire Marcassus Sport, basé à Colomiers (31), déjà distributeur de Caterham, Lotus, Morgan ou, plus rare, Mastretta, qui s'en chargera.

C'est donc l'occasion de découvrir les prix des Zenos E10 et E10 S chez nous: comptez respectivement 39.600€ et 45.600€. Plus d'informations sur le site de Marcassus Sport.

Photo de Mael Pilven

posté par :
Mael Pilven

Réagissez

Commentaire(s)8

mardi 13 janvier 2015 à 09:34 elgé dit : Si elle belle, c'est sûrement pas dans ce coloris. 😱

lundi 12 janvier 2015 à 20:10 romain 33290 dit : On dirai un contrefaçon de la KTM x-bow !!!

lundi 12 janvier 2015 à 18:51 Bobby993s dit : Spirio tu a entièrement raison. On peut quasiment rouler avec n'importe quoi en Angleterre, alors que chez nous la moindre modification doit être (en théorie) examiné par le service des MINE avec un coût et une procédure décourageante....

lundi 12 janvier 2015 à 13:08 Granturismo dit : Les feux arrières ronds sont directement repris de modèles ferrari, et les led des feux avant me font penser a la première audi r8....

lundi 12 janvier 2015 à 12:34 Spirio dit : @alexandre: ce n'est pas vraiment un problème de savoir-faire, c'est un problème de réglementation. L'Angleterre a toujours été très permissive pour ses petits artisans, alors que les règles en France sont beaucoup plus complexes pour de tels petits constructeurs (notamment concernant l'homologation).

lundi 12 janvier 2015 à 12:26 Bibishoot dit : 45k€ même si ce n'est pas donné, c'est placé par rapport à une Cat. ou une Lotus. après il faut voir les qualités de la voiture (châssis, freinage, comportement) mais ça fait réfléchir pour les amateurs de track days.

lundi 12 janvier 2015 à 11:58 rolfundgisela dit : @alexandre, vas-y? Lance toi dans la production. Si les anglais peuvent le faire pourquoi pas toi. Marre des "y'a qu'à, faut qu'on" 😡

lundi 12 janvier 2015 à 11:43 Alexandre dit : Si les anglais savent le faire, pourquoi pas les francais? Quel modèle économique rend cet artisanat profitable?