F1 - Nombreux doutes autour de l'accident d'Alonso

F1 - Les doutes sur l'accident de Fernando Alonso

Plusieurs mystères demeurent autour de l'accident de Fernando Alonso. Sportauto.fr fait le point sur ce que l'on sait et sur les doutes qui subsistent.

McLaren annoncé que Fernando Alonso ne se rendra pas à Melbourne pour la première course de la saison. La commotion cérébrale qu'il a subie dans un accident aux essais de Barcelone le prive encore de roulage.

L'Espagnol n'a aucune blessure mais il est resté en observation trois jours à l'hôpital et il est plus prudent de ne pas rouler en raison du risque du syndrome du deuxième impact. Un nouvel accident et une nouvelle commotion pourraient avoir des conséquences très graves. Alonso devrait en revanche être prêt pour Sepang.

Au delà de ces nouvelles rassurantes, les circonstances et les causes de son accident sont encore très floues et même si McLaren a dissipé certaines inconnues, des doutes subsistes.

Les causes de l'accident

Fernando Alonso est sorti de la piste au troisième virage. McLaren estime que le vent, qui a gêné de nombreux pilotes ce jour là, l'a fait sortir de la piste, avec en plus une roue dans l'Astroturf. Il a percuté le mur à l'intérieur. L'accident rappelle celui de Pastor Maldonado en qualifications l'an dernier.

La BBC a eu accès aux données de la monoplace. Alonso a perdu le contrôle de la McLaren à environ 215km/h. Cette vitesse est un peu plus élevée que celle qu'il avait au tour précédent, son plus rapide de la journée. La vitesse au moment de l'impact n'est en revanche pas connue.

Faute de communication claire de la part de McLaren, de nombreuses rumeurs sont apparues, la principale étant autour d'une défaillance du MGU-K, qui avait posé problème plusieurs fois dans les jours précédents. Le système qui récupère l'énergie au freinage aurait envoyé une décharge électrique à Fernando Alonso, lui faisant perdre connaissance.

McLaren a fermement démenti ces rumeurs, soulignant qu'aucun problème n'a été relevé sur le MGU-K. Les médecins ont par ailleurs indiqué qu'il n'a pas reçu de décharge électrique.

Ron Dennis, le Président de McLaren, a cependant confirmé que Fernando Alonso a été inconscient durant l'accident, pendant quelques secondes. Le moment de cette perte de conscience est en revanche très flou. Elle a pu survenir avant l'accident, et donc le provoquer, ou après, en conséquence de l'impact contre le mur.

Mystère autour de la perte de conscience

Fernando Alonso ne se souvient pas de l'accident. Il est donc impossible de se reposer sur ses explications. McLaren affirme en revanche que les données de la monoplace montrent avec certitude qu'il ne pouvait pas être inconscient dans les instants avant l'impact.

« Nos données montrent clairement qu'il a rétrogradé tout en appliquant une pression totale sur la pédale de frein exactement au moment du premier impact, une chose qui n'aurait clairement pas été possible s'il avait été inconscient à ce stade, » a expliqué l'équipe dans un communiqué.

La Gazetta dello Sport doute de cette explication et même d'une perte de contrôle. Pour le quotidien italien, Fernando Alonso aurait perdu conscience avant de percuter le mur. La Gazzetta affirme que la caméra embarquée de Sebastian Vettel, qui se trouvait juste derrière Fernando Alonso, montre que l'Espagnol a tourné plus que prévu, avant de soudainement ralentir et de percuter le mur, sans réaction apparente pour contrôler la monoplace.

Fernando Alonso souffrirait-il d'un problème médical qui aurait pu provoquer une perte de connaissance ? La BBC a interrogé Gary Hartstein, le médecin de la F1 entre 2005 et 2012, et il juge cette probabilité « extrêmement mince ».

La plupart des causes possibles de malaises ou de problème de santé sont exclues: une hypoglycémie, un manque de sucre dans le sang, est peu probable puisqu'Alonso n'y a jamais été sujet et qu'il a eu son accident à son deuxième tour rapide de la journée, une crise épileptique ne correspond pas à son comportement avec les freins, et une perte de vision est peu probable.

La seule possibilité que Gary Hartstein n'exclut pas est une arythmie cardiaque. Si Fernando Alonso en souffre, son rythme cardiaque aurait pu baisser subitement et donc faire chuter la pression sanguine, provoquant un malaise.

Alonso devrait bien être à Sepang

L'accident est analysé par la FIA. Les données de la monoplace mais aussi des caméras de surveillance sur le circuit vont permettre de mieux déterminer les événements.

Fernando Alonso semble être en très bonne condition. Les nombreux examens qu'il a passés n'ont montré aucune blessure. Il a eu une perte de mémoire dans les instants qui ont suivi l'accident, ce qui est fréquent après une commotion cérébrale. Il aurait brièvement oublié les 20 dernières années et se serait cru en 1995.

« Je m'appelle Fernando, je suis en karting et je veux devenir pilote de Formule 1, » aurait-il indiqué aux médecins, selon El Pais.

Fernando Alonso a retrouvé la mémoire et il a remercié ses supporters via une vidéo publiée sur YouTube. Il y faisait part de sa volonté de rouler aux essais de Barcelone, ce qui n'a pas été autorisé.

L'Espagnol suit actuellement un programme pour être apte à rouler à Sepang, pour la deuxième manche de la saison. Si les procédures habituelles sont suivies, il devrait être parfaitement remis pour ce Grand Prix. Une nouvelle absence serait en revanche suspecte.

« Ca serait inhabituel, à tel point qu'ils devraient dire quelque chose (sur les raisons), » a précisé Gary Hartstein à la BBC.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

vendredi 06 mars 2015 à 17:01 Abdel dit : Tant mieux qu'il aille bien