F1 - Van der Garde et Sauber trouvent un accord

F1 - Un accord entre Giedo van der Garde et Sauber

Giedo van der Garde et Sauber ont définitivement mis fin à leur conflit. Il a reçu une compensation, ses sponsors ayant payé pour qu'il roule cette année.

Le conflit entre Giedo van der Garde et Sauber a émaillé le Grand Prix d'Australie. Le Néerlandais avait un contrat pour courir dans l'équipe, qu'il entendait faire respecter. Un accord a enfin été trouvé pour mettre fin à ce contrat.

« Nous avons trouvé un accord avec Sauber et mon contrat de pilote avec l'équipe a été terminé avec un consentement mutuel, » précise van der Garde. « En tant que pilote de course passionné, je me sens triste et très déçu, j'ai travaillé très dur toute ma carrière, depuis le karting à l'âge de huit ans, pour vivre mon rêve et devenir un pilote de Formule 1 qui réussit. »

« J'espérais pouvoir montrer ce dont je suis capable, en pilotant une voiture pour une équipe de milieu de grille durant la saison 2015. »

Contrairement à de nombreux pilotes, il est lucide sur son avenir en F1 : « Ce rêve m'a été enlevé et je sais que mon avenir en Formule 1 est probablement terminé. »

Les sponsors de van der Garde avaient payé

Sauber avait un contrat pour que Giedo van der Garde roule cette année, mais l'équipe ne l'a pas honoré et n'a rien fait pour le rompre sans les règles. L'équipe avait pourtant reçu le paiement de ses sponsors, ce qui l'a aidé à survivre en 2014. Elle a visiblement fait la même chose en engageant Felipe Nasr et Marcus Ericsson l'an dernier.

« Il y a eu beaucoup de spéculation dans les médias au cours de la dernière semaine, donc je veux dire clairement que mes sponsors ont payé le montant pour la saison 2015 en totalité à Sauber dans la première moitié de la saison 2014, » révèle van der Garde.

« C'était simplement de bonne foi et pour aider l'équipe à gérer ses problèmes d'argent à l'époque. En fait, c'est l'avance des paiements de mes sponsors qui a aidé l'équipe à survivre en 2014. »

Sauber a logiquement compensé cet argent dans l'accord trouvé cette semaine. Van der Garde aurait reçu la somme de 15 millions d'euros.

« Le processus de décision financière de Sauber dans cette histoire est bizarre et n'a aucun sens d'après moi, » estime van der Garde. « Je n'ai pas la liberté de discuter des détails, mais Sauber a payé une compensation significative pour ne pas avoir honoré le contrat qu'ils avaient avec moi. »

« Ce n'est que dans cette optique que je peux être satisfait que mes droits aient enfin été reconnus et qu'enfin une certaine justice ait triomphé. »

Van der Garde a voulu préserver l'équipe

Samedi matin, Giedo van der Garde a souhaité mettre fin à ses procédures judiciaires avec Sauber, conscient que cela mettait l'équipe en danger.

« J'aurais pu persister, mais la patronne de l'équipe avait pris une décision contraire à mon contrat, pour ne pas travailler avec moi, et c'est devenu douloureusement clair dans le paddock à Melbourne, » explique-t-il.

« S'opposer à cette détermination aurait pu faire fermer l'équipe, ça aurait très certainement anéanti le premier Grand Prix à Melbourne parce que les voitures de l'équipe auraient été saisies par le tribunal, ça aurait pu ruiner les carrières de deux jeunes pilotes, Marcus Ericsson et Felipe Nasr. Les patrons de l'équipe auraient peut-être même été emprisonnés. »

« J'ai décidé que je ne voulais pas vivre avec cette idée, même si ce n'est que le management de l'équipe qui était responsable de la situation bizarre dans laquelle je me trouvais. »

Renforcer la place des pilotes

Giedo van der Garde espère maintenant que ce épisode aidera à trouver des solutions pour que les contrats soient mieux respectés. Il a précisé avoir reçu le soutien de plusieurs pilotes.

« J'espère sincèrement que ce qui m'est arrivé va lancer un mouvement pour établir de nouveaux standards et créer de nouveaux règlements pour aider à protéger les droits des pilotes, » souligne van der Garde.

« J'aimerais penser que les valeurs et les éthiques des affaires qui s'appliquent dans d'autres milieux devraient aussi être applicables en Formule 1. »

Il estime que sans ses conseillers juridiques, il aurait été piégé par la situation : « Sans eux, j'aurais été sans réponse dans cette affaire extraordinaire. Il y a plusieurs exemples de pilotes talentueux avec de bonnes intentions mais sans le genre de soutien professionnel que j'ai eu, qui ont été cassés par la Formule 1 et qui ont vu leurs carrières détruites. J'espère que mon affaire sans précédent (...) servira s'exemple pour illustrer ce qui doit changer. »

Giedo van der Garde a ajouté qu'il espère maintenant trouver une place en LMP1 dans le WEC et aux 24 Heures du Mans, ou en DTM en 2016.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

jeudi 19 mars 2015 à 07:41 biggyJo dit : 1 Mikawell

mercredi 18 mars 2015 à 16:53 Mikawelll dit : Deux points clairs selon moi : la directrice de S.auber est clairement une salope... Elle a certes besoin d'argent mais elle vient de détruire une carrière en F1,car personne ne va l'embaucher pour un bout de temps. Depuis que Péter Sauber est parti , on sent bien que l'écurie n'est la que pour toucher les thunes lié a l'exploitation des GP. Deuxième point : Van De Garde méritait mieux... Et il s'en va la tête haute en pensant aux employés de son ancienne écurie. Chapeau et respect a ce pilote .

mercredi 18 mars 2015 à 15:25 christophe0239 dit : Oui de plus il a preferé conclure rapidement l'affaire afin d'éviter de porter préjudice a l'équipe.j'espere qu'on le retrouveras dans d'autres formules.

mercredi 18 mars 2015 à 14:20 Tim100 dit : Dommage que son rêve se finisse ainsi... Em tout cas il a entièrement raison..,