F1 - Bottas a réussi à contenir Vettel

F1 - Bahrein 2015 - La course - Williams

Valtteri Bottas a contenu Sebastian Vettel dans les derniers tours à Bahreïn. Felipe Massa a dû remonter dans le classement après avoir calé.

Valtteri Bottas a longtemps été cinquième. Il a bénéficié des soucis de Sebastian Vettel pour gagner une place et il lui a facilement résisté dans les derniers tours. Il prend la quatrième place. Il est ravi d'avoir tenu tête à Vettel.

Felipe Massa a calé au départ du tour de formation et il a dû partir des stands. Il a en plus été percuté par Pastor Maldonado en début de course, ce qui a endommagé sa monoplace. Il est remonté jusqu'au neuvième rang mais il avait des pneus endommagés et il a chuté à la 10ème place. Il a eu une belle lutte avec Felipe Nasr, qui l'a doublé, mais il a repris l'avantage dans les stands. Pastor Maldonado l'avait dépassé dans les stands au même moment, mais le Vénézuélien a eu des soucis et il a chuté dans le classement.

Valtteri Bottas - 4ème

« Je suis satisfait de la course et content de la quatrième place, » indique le Finlandais. « C'était une vraie déception pour l'équipe que Felipe ait un problème au départ. C'était une course en solitaire mais les 20 derniers tours étaient très durs. »

« Sebastian était plus rapide que moi, et il revenait très vite, mais la bagarre a été vraiment fun. Je connais des trucs qui peuvent vraiment aider pour se défendre et ils ont tous marché aujourd'hui, et je suis ravi d'avoir fini devant. »

Felipe Massa - 10ème

« C'était une journée frustrante pour moi, en devant partir des stands, » déclare le Brésilien. « La voiture a eu du mal à démarrer et une fois en piste j'ai eu beaucoup de positions à gagner. Après quelques tours, Maldonado m'a percuté à l'arrière au virage 4 et il a endommagé quelque chose. »

« A partir de là j'ai vraiment souffert avec l'arrière et la voiture était très dure à piloter. C'était une journée difficile mais un point, c'est mieux que rien. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez