La Lotus Evora 400 enterre l’Evora S à Hethel !

Performances nouvelle Lotus Evora 400

Plus rapide de 6 secondes sur un tour de la piste d’essai Lotus d’Hethel, la nouvelle Evora 400 fait oublier son ancêtre, l’Evora S.

Lors de sa présentation au salon de Genève 2015, en mars dernier, Lotus a placé beaucoup d’espoirs dans sa nouvelle Evora 400. N’hésitant pas d’ailleurs à l’appeler "supercar" ! Et les premiers chiffres officiels de performances sur la piste d’essai du constructeur, dans son fief d’Hethel, en Angleterre, tendent à confirmer qu’elle n’a plus rien à voir avec son aînée, l’Evora S.

Dans une configuration de route, avec des pneus et des suspensions standards, telle qu’elle sera vendue, elle a d’ailleurs écrasée cette dernière ! Jugez plutôt : chronométrée sur la piste, l’Evora 400 a réalisé un tour en 1 minute et 32 secondes, contre 1 minute et 38 secondes pour sa devancière. Soit 6 secondes de différence !

Plus de puissance, mais pas que...

Alors certes la "petite" nouvelle, avec les 406 chevaux qu’elle tire de son V6 3.5L est quelques 56 chevaux plus puissante que l’Evora S. Mais le travail des ingénieurs sur le développement de la voiture toute entière, et non pas seulement du moteur et de sa puissance, a également porté ses fruits !

"Notre engagement à réduire le poids afin de créer une supercar légère et efficace a payé. La conjonction des 56 chevaux supplémentaires avec la réduction de poids de 22 kilos, ainsi que la traction et son différentiel à glissement limité conduisent à un dynamisme référence" explique Jean-Marc Gales, PDG de Lotus Group. "Nous sommes ravis que nos clients puissent très rapidement en ressentir les bienfaits, dès que les premiers exemplaires seront livrés au mois d’août cette année".

A la conquête du monde

Pour rappel, et en dépit de sa ressemblance physique avec l’Evora S, près des deux tiers de la nouvelle Lotus Evora 400 sont neufs. Elle revendique un 0 à 100 km/h en 4,2 secondes, et une vitesse maximale de 300 km /h. Après les premières livraisons attendues cet été en Europe, elle partira à la conquête du monde, d’abord avec une présentation sur le marché américain dès cet automne, puis en Chine qui devra attendre 2016 pour la voir sur ses routes.

Photo de Mael Pilven

posté par :
Mael Pilven

Réagissez

Commentaire(s)1

jeudi 30 avril 2015 à 18:34 stratt 73 dit : ok, normale et comparé à la dernière exige s ?