Publié le 22/05/2015 à 09:00

17 Ferrari de collection vendues à la Villa d’Este

Ventes aux enchères Ferrari à la Villa d'Este 2015

Entre les enchères Sotheby’s et RM Auctions organisées en marge du concours de la Villa d’Este, pas moins de 17 Ferrari d’exception seront mises en vente.

Le Concours d’Elégance de la Villa d’Este, c’est ce week-end du 22 au 24 mai 2015. L’un des événements les plus glamour au monde, avec Pebble Beach, Goodwood et désormais, Chantilly Arts et Elégance. Certaines des plus belles autos de la planète, qu’elles soient de collection, de récents concepts, ou des modèles inédits réalisés pour l’événement (BMW présentera le concept 3.0 CSL Hommage) se retrouvent sur les rives du Lac de Côme, dans les magnifiques jardins de la Villa d’Este bien sûr, mais également à la Villa Erba, adjacente, notamment pour les ventes aux enchères Sotheby’s et RM Auctions.

Deux grandes maisons de ventes pour un événement que chaque année, les enthousiastes et collectionneurs de Ferrari attendent avec impatience. Rien que cette année, 17 modèles au Cheval Cabré figurent sur les catalogues !

Nouveaux records pour une 250 GT California ?

Pour cette vente de la Villa Erba qui se tiendra ce 23 mai, certains modèles cristallisent toutes les attentions. A commencer par une 250 GT SWB Berlinetta Competizione de 1960 qui devrait atteindre des sommets ! L’Italie, la Californie, la Japon puis retour aux Etats-Unis, le modèle mis en vente a voyagé. Et a remporté quelques épreuves de régularité dans les mains de Jackie Oliver, pilote de F1 et fondateur de l’écurie Arrows.

De son côté, la 250 GT SWB California Spider de 1961 (photo) est estimée entre 11 et 13 millions d’euros ! Elle fait son retour sur les rives du Lac de Côme, elle qui avait défilé au Concours d’Elégance en 2013 après avoir été entièrement restaurée par Ferrari Classiche. Datant de 1961, ce roadster est l’un des 16 exemplaires non caréné. Il a d’ailleurs été exposé au Musée Ferrari de Maranello, il y a quelques mois, pour l’exposition California Dreaming.

Des années 1950 aux années 2000

Autre pièce maîtresse de la vente, une Ferrari 212 Export Barchetta de 1952, estimée à 6 millions d’euros. Achetée par le Sicilien Luigi Bordonaro di Chiaramonte spécifiquement pour la compétition, elle a triomphé dans sa première course, la course de côte de Monte Pellegrino de 1952, qu’elle a remportée trois fois. Un palmarès qui s’enrichira de quelques courses de côte et de prix d’élégance grâce à ses propriétaires suisses et américains.

Toujours au-delà du million d’euros, on devrait retrouver une 195 Inter Berlinetta de 1950, une 250 GT Cabriolet Serie II de 1960, une 250 GT/L Berlinetta "Lusso" de 1963, une 288 GTO de 1985 et une F50 de 1996. Une 365 GTB/4 Daytona Berlinetta, une F40 de 1991 et une Enzo de 2002.

Photo de Mael Pilven

posté par :
Mael Pilven

Réagissez

Commentaire(s)6

vendredi 29 mai 2015 à 19:48 ManorMarussia dit : 40 000 000 d'euros le truc, ca va aller pour moi. avec l'importance de l'argent aujourd'hui, le reve a tellement de limites.

samedi 23 mai 2015 à 23:11 Seb dit : 288GTO et F50 pour moi

vendredi 22 mai 2015 à 22:57 Vince dit : 365 gtb4 et 288 gto ca ira pour moi !

vendredi 22 mai 2015 à 20:49 Rapha dit : 250 GTO...

vendredi 22 mai 2015 à 16:08 yoyo dit : Une F40... Le rêve 😍

vendredi 22 mai 2015 à 12:55 garde meuble dit : J'aime bien ce modele