Publié le 01/06/2015 à 12:13

F1 - Renault va améliorer la fiabilité à Montréal

F1 - Renault a des nouveautés pour le Canada

Renault va introduire des pistons revus au Grand Prix du Canada, pour améliorer la fiabilité. La performance ne progressera pas avant Spa.

Ces dernières semaines, Renault a privilégié la fiabilité sur la performance, avec des résultats en net progrès. A Montréal, le motoriste français va introduire des pistons redessinés qui devraient définitivement corriger les soucis de fiabilité.

« Nous avions un problème particulier qui nous a retardés au niveau du développement pour la performance, et nous devions régler ce souci d'abord, » a expliqué Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport F1, a Motorsport.com.

Renault a prévu de tester ces nouveautés vendredi. Ce n'est qu'après qu'une décision sera prise sur le maintien des moteurs actuel ou sur l'utilisation d'un cinquième, qui entraînerait des pénalités.

A noter que lorsqu'il s'agit de nouveautés concernant la fiabilité, les motoristes peuvent les introduire sans utiliser de jetons de développement.

La performance devra attendre

Red Bull a demandé à Renault de faire passer la performance avant la fiabilité. Le constructeur juge cela impossible et il a d'abord voulu régler les problèmes. Il peut maintenant se concentrer sur la performance mais il ne devrait pas y avoir de progrès dans ce domaine avant Spa.

« Quand vous gérez une telle crise sur la fiabilité comme celle que nous avons eue depuis le début de la saison, on ne gère rien d'autre, » précise Abiteboul. « Si on travaille sur ça, on ne travaille pas sur quelque chose d'autre. Donc ça a retardé l'arrivée de la performance que nous savons possible. »

Ces nouveautés n'arriverons qu'à la reprise, fin août : « Elles sont passées d'avant la pause estivale à juste après la pause estivale. »

Utiliser les pénalités au bon moment

Daniel Ricciardo, Daniil Kvyat et Max Verstappen ont déjà utilisé quatre moteurs, le quota maximal pour la saison. Ils sont certains de dépasser nettement ce quota et donc d'avoir des pénalités sur la grille de départ, de 10 places pour chaque moteur supplémentaire.

Si Renault lance les cinquièmes moteurs à Montréal, ce sera surtout pour appliquer les pénalités sur cette course, où les dépassement sont possibles, plutôt que sur des circuits puis tortueux. Le quatrième moteur restera utilisable dans la suite de la saison.

« Ca pourrait être calculé, pas parce que nous ne pouvons plus utiliser le quatrième moteur, mais parce que nous choisissons d'utiliser le cinquième moteur et de peut-être revenir au quatrième, » précise Abiteboul. « Malheureusement maintenant c'est un peu une limitation des dégâts sur le plan sportif. Donc nous devons prendre ça en compte dans l'utilisation des moteurs, et faire avec. »

Le groupe propulseur est composé de six éléments. Le premier élément utilisé dans un sixième exemplaire entraîne une pénalité de 10 places, et les autres une sanction de cinq places. C'est la même chose pour les éléments utilisés dans leur septième exemplaire, avec 10 places pour le premier et cinq pour les autres.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)5

mardi 02 juin 2015 à 00:26 FrenchTouch dit : @yoyo45 moi j'ai deux question, les moteurs de f1 utilise quel type de distribution courroies ou chaîne et tu peut m'expliquer le principe de culbuteur pneumatique inauguré par Renault en formule 1?

lundi 01 juin 2015 à 23:14 rico dit : " posez les moi " peut être ... Ce ne sont pas des congés ... à moins que vous soyez DRH

lundi 01 juin 2015 à 19:37 yoyo45 dit : La meilleur équipe de tout les temps !!! Un jour je serai pilote chez eux, et je suis un spécialiste de la F1 donc si vous avez des question poser les mois je sais tout :-)

lundi 01 juin 2015 à 17:05 FrenchTouch dit : qu'il commencent à améliorer la fiabilité de leurs voiture de série déjà! parce que ma laguna 3 est encore en panne pourtant bien entretenu et à peine 85000km une honte!

lundi 01 juin 2015 à 16:39 ManorMarussia dit : Esperons qu'il vont tenir leurs promesses cette fois, ca fait longtemps qu'ils le promettent.