Publié le 02/06/2015 à 12:08

F1 - Comment marchent les jetons de développement

F1 - Le fonctionnement des jetons de développement

Alors que Ferrari et Honda ont utilisé leur premier jetons de développement, Sport Auto vous donne tous les éléments pour comprendre ce règlement.

Ferrari et Honda ont utilisé leur premiers jetons de développement de la saison sur leurs groupes propulseurs. Que cela signifie-t-il ?

Lors de l'introduction des groupes propulseurs, les motoristes ont souhaité limiter son développement. Un système a été mis en place pour que seule une partie soit modifiée chaque année.

Pour rendre cela possible, le groupe propulseur a été découpé en 66 éléments, ou « jetons ». Cinq de ces éléments ont été gelés et 32 ont été modifiables pour la saison 2014, soit 48%.

Il est possible de faire des changements sans utiliser des jetons, uniquement si cela concerne la fiabilité et que la FIA donne son accord. C'est ce que Renault va faire ce week-end à Montréal.

La FIA souhaitait que ces modifications soient uniquement faites durant l'intersaison mais elle a omis de ne l'inscrire dans les règlements. Les motoristes ont décelé la faille et ils ont donc eu l'autorisation de faire leurs changements durant la saison.

Pour le cas particulier de Honda, arrivé cette année et donc sans moteur de base en 2014 pour pouvoir en modifier 32 jetons, il a été décidé de lui donner le nombre moyen de jetons restant aux autres motoristes au début de la saison.

Les jetons dépendent des éléments

Concrètement, les changements de certains éléments valent plus de jetons que d'autres. Avant le début de la saison, Renault a donné certains exemples.

L'ensemble des pièces qui permettent la combustion de l'ICE, le moteur thermique, représentent un total trois jetons. Cela concerne de nombreuses pièces: conduits, toits de piston, chambre de combustion, géométrie des soupapes, calage, profil de cames, étalement et levée, injecteur de carburant, bobines et bougies.

Le boîtier électronique du MGU-K, le système qui récupère l'énergie cinétique au freinage, ne vaut de son côté qu'un seul jeton.

Pour les saisons à venir, le nombre de jetons utilisable chaque année va diminuer. Il n'y en aura que 25 (soit 38% du groupe propulseur) en 2015, 20 (30%) en 2017, 15 (23%) en 2018, trois (5%) en 2019 et à nouveau trois en 2020.

Au début de la saison, Mercedes avait encore sept jetons, Ferrari 10 et Renault 12. Honda en a eu 9, la moyenne de ceux de ses rivaux. Ferrari vient d'utiliser trois jetons et Honda deux. Ils en ont donc tous les deux encore sept.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)7

jeudi 04 juin 2015 à 22:50 Abalieno dit : Pour faire simple, disons que tout cela n'est qu'une usine à gaz, dans lequel on injecte beaucoup d'eau, juste pour que les bolides n'avancent plus et que plus aucun téléspectateur ne s'y intéresse ! On se comprend ?

mercredi 03 juin 2015 à 11:59 ManorMarussia dit : Je trouve le reglement trop compliqué et pas assez strict sur la puissance moteur, elle est assez faible, les monoplaces sont plus lentes qu'avant mais surtout il y a des enormes ecarts de puissance entre les ecuries.

mercredi 03 juin 2015 à 06:45 TRD dit : Le règlement F1 est vraiment pas bon, trop compliqué et limité. En plus de ne pas être équitable pour ceux qui arrivent après et qui ont moins de jetons au final car moyenne de ce qui restait aux autres. Honda aurait bien besoin d'un nombre de jetons équivalents aux autres pour modifier les éléments moteurs qui posent problèmes après retour d'expériences. Bernie veut une autre écurie pour être complet au nombre max, mais quand tu vois comment ils bloquent Honda niveau développement, qui va vouloir venir dans ses conditions. personne, car ils vont juste perdre du pognon et du temps.

mardi 02 juin 2015 à 23:08 ad4m3 dit : LLM 01@ je suis d'accord avec toi sent être d'accord, depuis leurs limitations de budget ils n'y a jamais eu autant de différence entre les monoplace (domination red bul pendent 4ans puis mtnt Mercedes), sachant qu'il voulais les réduire. Ils se sont complètement planté et vont tuer la F1.

mardi 02 juin 2015 à 22:12 yoyo45 dit : La f1 est un sport de riche! C'est une heresie de tjrs vouloir minimiser les couts. Quoi qu'il advienne les meilleurs ingenieurs/sponsor/pilote seront dans des top team et non pas dans des team faisant de la figuration. Le riche roule en ferrari quand le pauvre roule en r21 turbo moteur fm lol

mardi 02 juin 2015 à 15:08 LLM 01 dit : @tom C'est pas si simple que ca... Si on laisse les équipes développer comme elles le veulent, celles avec le plus gros budget feront beaucoup plus d'améliorations que les autres, et au final ca sera pas bon pour le spectacle car on aura de trop fortes dominations. Ceci dit je t'accorde que ca me semble pas être une bonne idée de réduire le nombre de jetons d'année en année: en 2013 le développement des moteurs était gelé et red bull a dominé le championnat en ne laissant aucune chance aux autres... Faut trouver le compromis, mais la ca me dépasse, et de toute façon c'est pas moi qui fait les règlements...

mardi 02 juin 2015 à 14:47 tom dit : ses nul cette règle. laisse son développer et aller leur imagination pour plus de spectacle. bien sûre controler mais pas dans l abusif