F1 - Mateschitz très virulent envers Renault

F1 - Dietrich Mateschitz critique Renault

Dietrich Mateschitz, le propriétaire de Red Bull, estime que Renault a « détruit » l'engouement et la motivation de son équipe. Le divorce est consommé.

Red Bull avait promis de ne plus critiquer Renault publiquement. Dietrich Mateschitz, le propriétaire de la boisson, a fait exploser cette promesse en se montrant extrêmement dur envers le motoriste français, à la peine cette saison.

« En plus de prendre notre temps et notre argent, ils ont détruit notre joie et notre motivation, parce qu'aucun pilote et aucun châssis au monde ne peut compenser ce déficit de performance, » a lâché l'Autrichien à Speedweek.

« En plus, nos chances ont été sabotées par les règlements aérodynamiques qui ont fait que notre chef ingénieur, Adrian Newey, n'a pas pu appliquer sa magie sur les ailerons avant. »

« Maintenant nous avons utilisé notre quatrième moteur, ce qui signifie que nous sommes pénalisés sur la grille. Combien de choses comme ça doivent encore se passer avant qu'on perdre tout le plaisir ? »

Red Bull et Renault resteront liés jusqu'à fin 2016 mais ces propos confirment que le partenariat de devrait pas être renouvelé.

L'avenir de Red Bull est très incertain

Les équipes de Red Bull sont liées au championnat jusqu'en 2020. Dietrich Mateschitz menace de se désengager avant cette échéance.

« Evidemment, il y a des contrats sur l'engagement en Formule 1, » indique Mateschitz. « Combien d'équipes ont quitté la Formule 1, malgré des contrats existants ? On ne peut pas retenir quelqu'un s'il veut partir. »

La principale condition pour que Red Bull reste semble être de séduire un constructeur d'arriver en F1. L'équipe tenterait de faire venir Audi mais une arrivée dès 2017 semble improbable si un un programme de développement n'est pas déjà en place. Mateschitz ne veut pas d'un moteur client puisque Red Bull n'aurait pas la priorité.

« On peut avoir un moteur assez bon pour marquer des points mais ça ne serait jamais suffisant pour battre les équipes d'usine, » estime-t-il. « Avec un moteur client, on n'a aucune chance au championnat, on ne deviendra jamais champion du monde. »

« Si on réalise ça, on n'a également aucune chance de titre parce qu'on a également perdu un avantage aérodynamique. Et nous perdons tous les plaisirs et nous sommes des concurrents de seconde zone. »

Renault demandait l'attitude inverse

Avant les propos de Red Bull, Renault avait pourtant fait part de son souhait de sentir un soutien de la part de Red Bull, nécessaire pour progresser.

« Je pense que ce qu'il fallait le plus, c'était reconstruire la confiance en nous, » a déclaré Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport F1, à AUTOSPORT, quelques jours avant les critiques de Dietrich Mateschitz.

« Je compare à la situation de 2005, quand nous avons dessiné et construit un moteur qui nous a permis de remporter le championnat. Je vois la confiance que nous avions à l'époque pour faire ce genre de choses, pour accélérer tous les processus de validation. »

« Maintenant, à chaque fois que nous tentons d'accélérer les choses nous sommes punis en piste à cause de plusieurs problèmes. C'est un cercle vicieux qu'il faut inverser.»

« Nous ne pouvons le faire que si nous avons de petites victoires qui reconstruirons la confiance en nous, dans les individus et dans le personnel de notre infrastructure. »

« C'est une des difficultés que nous avons avec Red Bull. Nous tentons d'amener Red Bull à nous soutenir plutôt qu'à nous critiquer publiquement. »

Cyril Abiteboul a pourtant précisé avoir eu des discussions avec les dirigeants de Red Bull sur ce besoin de soutien mais cela n'a pas empêché Dietrich Mateschitz d'exprimer ses reproches.

« Ils savent ce qu'il faut pour construire la confiance dans une organisation, » estime Abiteboul. « C'est une chose qu'ils ont dû faire eux-même pour bâtir les succès qu'ils ont eus sur de nombreuses années. »

« Les commentaires négatifs que nous avons eu au début de la saison ne vont clairement pas aider à reconstruire la confiance dont nous avons besoin si nous voulons être meilleurs ensemble dans l'avenir. Ils le savent. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)11

samedi 20 juin 2015 à 00:24 Nanbawan dit : Vu comment ils se comportent, quel constructeur va vouloir fournir des moteurs à des gens comme ça...

vendredi 19 juin 2015 à 20:46 Bono dit : Entre Marko, Horner et lui, il faut vraiment suivre la F1 de très loin pour ne pas savoir qu'ils sont mécontents du PU Renault. En rajouter de cette manière, c'est juste lamentable. Que Renault se barre, il faut arrêter les frais, ils ne reviendront jamais à niveau avec un tel retard, une règlementation si restrictive et un budget consenti aussi maigre face à celui des autres monstres (merci Ghosn, responsable numéro 1). De toutes les manières, la relation avec RBR est terminée. Je retiendrai que RBR fut aussi formidable pour gagner qu'ils n'auront été détestables en perdant.

vendredi 19 juin 2015 à 17:03 benJ dit : Ils peuvent aussi si le construire leur moteur. Lol?

vendredi 19 juin 2015 à 16:36 tef dit : c pas que Renault qui merde, c le règlement actuel qui fait qu'un moteur mal né doit être modifier que par petites étapes. La f1 est devenue bien trop rigide. Dans le passé les moteurs d'une année à l'autre voir même d'un circuit à l'autre pouvait être totalement revu.

vendredi 19 juin 2015 à 15:53 :( dit : Tu seras gentil de disparaître pour le bien de nombreux lecteurs STP !

vendredi 19 juin 2015 à 15:30 maroco94 dit : Quel type vraiment ingrat .,! Il a été champion 2 fois avec Renault et il pleur ? C'est vraiment l'aéro et le moteur qui sont peut réussi ! Au lieu d'insulter Renault il ferait mieux de commencer rapidement le développement de la monoplace de 2016 pour qu'elle soit fiable et compétitive ...

vendredi 19 juin 2015 à 14:08 FIA assassin dit : Foutez ce gros porc dehors !!! La F1 est pourrie à tous les niveaux. Spectacle lamentable .

vendredi 19 juin 2015 à 12:38 mat dit : Quel comportement pourri de la part de ce mec... toute les écuries sans exception passe par des moments difficiles dans leur histoire, c'est aussi dans ces moments que l'on voit la valeur des personnes. j espère que renault va remonter une équipe rapidement et se détacher de red bull.

vendredi 19 juin 2015 à 12:36 Nono13 dit : C'est vrai que tous les propos négatifs de Red Bull n'ont aucun sur la joie et la motivation des ingénieurs de Renault. Depuis le début de la saison on parle des évolutions aérodynamiques de Mercedes et plus notablement encore de Ferrari. Ce week-end on découvre un nouvel aileron sur la Mc Laren. Toro Rosso a des performances plus que correctes avec le même moteur Renault. Tiens Adrian Newey est en retrait cette saison. Simple coïncidence. Renault a beaucoup à se reprocher. Red Bull aussi. Question hybridation c'est pas Red Bull qui s'occupe cette année d'un voire des deux MGU (en ayant imposé ce choix à Renault) ? Bref qu'ils reconnaissent leurs propres problèmes. C'est pas en dénigrant sont partenaire moteur avec lequel ils gagnaient tout il y a peu qu'ils vont réussir à faire venir Audi.

vendredi 19 juin 2015 à 10:15 alex dit : Mercedes a bien le même règlement mais pourtant leur châssis est meilleur et l'aileron avant l'est probablement. C'est pareil pour Tororosso qui pourtant a un moteur Renault elle aussi et marche bien mieux que la Redbull. Que je sache ce n'est pas Renault qui a conçu le châssis...

vendredi 19 juin 2015 à 09:19 cerf-volant dit : Un peu de respect Renault est une figure de la F1, Red Bull est un vendeur de boisson qui a fait fortune il y a 10 ans pas un motoriste ni un constructeur. Pas étonnant que la F1 soit en perdition.