F1 - Ecclestone ne croit pas au départ de Red Bull

F1 - Ecclestone pense que Red Bull va rester

Bernie Ecclestone ne pense pas que Red Bull est sérieuse en menaçant de quitter le championnat. Ferrari a proposé son moteur à l'équipe pour 2017.

Dietrich Mateschitz, le propriétaire de Red Bull, a émis des critiques très dures envers Renault et évoqué l'idée d'un départ. Bernie Ecclestone s'attend-il à un départ de l'équipe dominatrice du début des années 2010 ?

« Je ne pense pas, » a répondu le gestionnaire commercial de la F1 à AUTOSPORT. « Je connais très bien M Mateschitz. Il y avait plus de chances qu'il parte quand il gagnait que quand il perd. »

« Ils sont déçus, n'est-ce pas ? Ce qu'ils disent, c'est "ce n'est pas de notre faute si notre performance est ce qu'elle est". Ils ont été habitués à gagner avec Renault et maintenant... (Mateschitz) est un peu frustré. Il a dépensé beaucoup d'argent, il fait un bon travail et il a été fantastique pour la Formule 1. »

« Il est en Formule 1 depuis plus longtemps que ceux que les gens imaginent et il l'a toujours soutenue. En fait je pense que c'est un mec assez intelligent, il sait ce qu'il dit et quels en sont les effets. »

Ferrari a proposé son moteur

Pour la saison prochaine, Dietrich Mateschitz a exclu d'utiliser un autre groupe propulseur que celui de Renault, pour la dernière année du contrat.

« Pour 2016 il n'y a pas d'alternative à Renault, » a confirmé l'Autrichien à SPEEDWEEK.com.

Une fin de l'association fin 2016 semble cependant évidente et Red Bull est en quête d'un motoriste. L'équipe semble avoir la volonté de faire venir Audi mais cela semble impossible pour 2017 si un programme de développement n'est pas déjà en place.

En attendant, Ferrari a proposé de fournir son V6, malgré le divorce assez houleux avec fin 2006. Red Bull ne veut pas cependant pas d'un moteur client.

« Il est vrai qu'au Canada nous avons reçu une offre de Sergio Marchionne, le PDG de Fiat, » a assuré Helmut Marko, le conseiller spécial de Red Bull, au Kleine Zeitung.

Red Bull n'a pas encore fait de choix pour 2017 mais le V6 Ferrari pourrait servir de transition avant l'arrivée d'un constructeur partenaire.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

dimanche 21 juin 2015 à 13:36 cerf-volant dit : (aux pros).

dimanche 21 juin 2015 à 13:05 cerf-volant dit : Il y en a un qui y croît et ils y en a d'autres qui espère ! C'est vrai Reb Bull ne partira pas de lui-même mais il faut espérer qu'il trouve la motoriste, ce que certains n'espèrent pas. Pour ma part, je suis pour un retour avec que les constructeurs et motoristes. La limonade devrait elle faire son retour dans les stands pas dans les paddocks, ce n'est pas son métier ni sa vocation, laissons la bataille au pro.