F1 - Renault pense être plus proche à Budapest

F1 - Renault optimiste pour la Hongrie

Renault estime que les vitesses faibles du circuit de Budapest pourraient l'aider à réduire l'écart. La fiabilité sera importante sur ce circuit.

Après trois circuits où les vitesses étaient très élevées, les équipes se rendent à Budapest, un circuit tortueux. Renault n'a pas encore de nouveauté sur son groupe propulseur pour améliorer les performances, mais la nature de la piste devrait aider à réduire l'écart.

« Le Hungaroring est un circuit très différent des trois derniers que nous avons visités, » souligne Rémi Taffin, le responsable des opérations en piste de Renault Sport F1.

« Il comporte beaucoup de virages lents ou à moyenne vitesse, et seulement deux courtes lignes droites. L’accent est ainsi mis sur la "driveability" à basse vitesse plutôt que sur la vitesse maximale et la puissance brute. »

« Ce genre de piste nous offre plus de latitude pour définir nos stratégies. Nous espérons donc nous rapprocher du haut de la grille en qualifications avant de jouer un rôle plus important aux avant-postes durant la course. »

Renault espère ne pas avoir de problème

La fiabilité est en net progrès depuis quelques courses. A Silverstone, Daniel Ricciardo a eu un souci d'ERS et Carlos Sainz Jr un problème électrique qui ne venait pas de Renault. Une fiabilité sans faille sera importante à Budapest, où la chaleur peut poser problème.

« Depuis le Grand Prix d’Espagne, nous avons maintenu un bon niveau de fiabilité, » souligne Taffin. « Cela dit, nous devons continuer de renforcer ce domaine afin de poursuivre, course après course, nos progrès sur le plan de la performance. »

« Ces deux facteurs se révéleront cruciaux en Hongrie, un rendez-vous toujours exigeant. Nous espérons conclure la première moitié de saison sur un bon résultat. »

Jules Bianchi sera dans les esprits

A l'image de toute la communauté de la Formule 1, Renault pensera avant tout à Jules Bianchi ce week-end. Le Français est très présent dans les esprits.

« Comme l’ensemble du paddock, c’est avec le cœur lourd que nous allons à Budapest suite au décès de Jules Bianchi, » indique Taffin. « En ces heures difficiles, nos pensées accompagnent naturellement sa famille. »

« Ce week-end, il est certain que nous courrons avec le souvenir de Jules constamment à l’esprit. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez