Publié le 18/08/2015 à 11:36

FE - Simona de Silvestro signe chez Andretti

FE - Simona de Silvestro rejoint Andretti

Simona de Silvestro disputera la saison 2015/2016 chez Andretti en Formule E. La Suissesse a déjà participé à un meeting avec l'équipe.

A Londres, Simona de Silvestro a fat une première apparition pour Andretti. Elle disputera l'intégralité de la saison 2015/2016 avec cette équipe.

La pilote présente en Indycar depuis 2010 a également disputé trois courses pour l'équipe dans ce championnat cette année. L'an dernier, elle était liée à Sauber en F1, avec l'objectif d'être titularisée, mais ses partenaires l'ont lâchée.

« Je suis heureuse de rejoindre Andretti Formula E Team pour la saison à venir, » déclare la Suissesse. « Je suis vraiment heureuse d'être à nouveau dans le championnat à temps plein et de travailler avec (les sponsors) Amlin et TE Connectivity. »

« Je suis également impatience de participer au développement du train propulseur d'Andretti Technologies et j'espère une année réussie avec une superbe équipe. »

Les premiers essais de ce train propulseurs sont très mauvais. Simon de Silvestro a participé à trois journées d'essais avec Andretti depuis la semaine dernière mais elle n'a jamais pu prendre la piste en raison de soucis électriques sur ce train propulseur.

Andretti vise la victoire avec Silvestro

Dans les deux courses de Londres, Simona de Silverstro a terminé hors des points mais elle connaissait très peu la monoplace. L'équipe Andretti est convaincue qu'avec plus d'expérience, elle peut s'imposer dans le championnat.

« Je suis satisfit de la faon dont la deuxième saison se présente pour Andretti Formula E, » déclare Michael Andretti, le patron de l'équipe. « Simona a fait un superbe travail dans l'ePrix de Londres après un temps très limité pour se préparer, avec une saison complète nous avons confiance en ses capacités pour amener la voiture Andretti Amlin au sommet du podium. »

Andretti doit encore annoncer son deuxième pilote.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez