Publié le 31/08/2015 à 17:26

F1 - Pirelli publiera l'analyse du pneu à Monza

F1 - La crevaison de Vettel détaillée à Monza

Pirelli a annoncé avoir bouclé ses analyses sur la crevaison de Sebastian Vettel à Spa, mais les conclusions ne seront dévoilées qu'à Monza.

Huit jours après la crevaison de Sebastian Vettel à Spa, Pirelli n'a toujours pas publié ses analyses sur les causes de la défaillance, avec aucune communication officielle.

La stratégie de communication du manufacturier italien est très étonnante depuis cet incident. Il a d'abord reproché aux équipes d'avoir refusé de limiter la durée des relais règlementairement en 2013, et il indique désormais que ses analyses du pneu sont bouclées.

D'une façon très surprenante, puisqu'il s'agit d'une question de sécurité et que la transparence est une nécessité, Pirelli a décidé d'attendre ce week-end, à Monza, pour dévoiler ses conclusions.

« Nous avons finalisé l'investigation sur le pneu de Sebastian Vettel à Spa, » indique Paul Hembery, le patron de Pirelli Motorsport. « Les conclusions de l'analyse technique seront présentées à Monza. »

Désaccord entre Pirelli et Ferrari

La crevaison de Sebastian Vettel a mené à plusieurs échanges verbaux virulents entre Ferrari et Pirelli. Vettel a reproché à Pirelli d'avoir menti sur la crevaison de Nico Rosberg plus tôt dans le week-end.

Pirelli a répondu que Ferrari a prévu un relai trop long pour la sécurité. Ferrari a assuré n'avoir reçu aucune consigne de Pirelli et n'avoir disposé d'aucune donnée permettant de juger un tel relais si dangereux.

Sebastian Vettel a de son côté insisté sur le fait que sa stratégie était sûre.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)6

mardi 01 septembre 2015 à 09:13 Citoyen SP98 dit : "... compétitions..." (il manquait le s)

mardi 01 septembre 2015 à 09:12 Citoyen SP98 dit : Le but de toutes compétition n'est-il pas de proposer les meilleurs produits avec la meilleure longévité en matière de performance ? Et bien il ne semble que cela ne soit plus le cas en F1 avec Pirelli et Bernie. Imaginez devoir changer les pneus tous les pleins ou tous les deux pleins de carburant... Ridicule et stupide.

mardi 01 septembre 2015 à 07:48 avocado dit : Cette histoire c'est un peu l'humiliation pour Pirelli qui se targue depuis des lustres d'appliquer à la lettre les exigences de la FIA (principal argument pour contrer l'ennemi de toujours MICHELIN) mais qui au passage fragilise son image de manufacturier de pneumatiques. Comme il l'est dit dans l'article le retard qu'ils mettent à rendre publique leur conclusion sonne déjà comme un aveu d'impuissance.

lundi 31 août 2015 à 23:29 gdsr dit : @AMG, (ironie on) ta raison blamons les stratégies différente et osée, non mais où ils se croivent à faire qu'un seul arrêt, ils peuvent pas en faire 2 comme tout le monde(ironie off) ...et ont dit que tout les hommes sont égaux..brrrrr ça me fou des frissons..

lundi 31 août 2015 à 22:43 AMG63 dit : Vettel a voulu faire le bonhomme et faire 1 arret? BAH BIEN FAIT POUR SA GUEULE! Ils le savent toouus chez Ferrari que c'est clairement dangeureux de faire ce choix mais ils ont prie le risque et c'est bien fait pour leur grande gueule!!

lundi 31 août 2015 à 17:43 zarquos dit : J'imagine le communiqué de Pirelli : "Nos pneus sont merdiques mais c'est de la faute à Bernie". En tout cas leur communication est aussi bonne que leurs pneus.