Girard-Perregaux : raffinement et complications

Montre Girard-Perregaux Grande et Phases de Lune

La Grande Date et Phases de Lune ne mesure que 11,2 mm d'épaisseur mais arrive à emmener deux belles complications. Une prouesse en or signée Girard-Perregaux.

Un dixième de millimètre : c'est l'épaisseur d'une feuille de papier. C'est aussi celle du disque supérieur du quantième de la dernière née de Girard-Perregaux, la Grande et Phases de Lune. Cette montre en or (gris ou rose) a d'ailleurs fait de la finesse son leitmotiv. En dépit de ses 290 composants, le mouvement automatique de manufacture GP03300 ne mesure que 4,9 mm de haut. C'est peu, surtout pour un mécanisme offrant heures, minutes, petite seconde, grande date (sous le repère midi) et indication de phases de lune. Prouesse technique : le passage de la date s'effectue en moins d'un centième de seconde. Gaffe de ne pas cligner des yeux !

Pas pour toutes les bourses

Evidemment, si vous recherchez une montre pour jardiner le week-end ou explorer les fonds marins autour de Porquerolles, pas sûr que cette élégante soit un choix judicieux. Son métal précieux est sensible aux affres d'un usage quotidien et, avec son étanchéité plafonnant à 30 m, elle supportera tout juste un rinçage de mains dans l'évier. A condition de bien faire sécher ensuite son joli bracelet en alligator. Avec son diamètre de 41 mm, la Grande et Phases de Lune peut sembler un peu large pour une montre si raffinée. Les aiguilles feuilles sont protégées par un verre saphir, tout comme le mouvement. Le prix de cette pièce : 23.450€.

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez

Commentaire(s)1

jeudi 10 septembre 2015 à 15:24 Citoyen SP98 dit : Jolie et sobre... Classe. Je préfère quand même ma Daytona acier. En plus, elle est un poil moins chère et vraiment plus étanche avec ses boutons vissés.

poool/views/script not found