Publié le 17/09/2015 à 12:26

Artega relance sa GT... en électrique !

Renaissance d'Artega au salon de Francfort 2015

Le constructeur allemand Artega, disparu en 2012, renaît de ses cendres à Francfort et fait prendre à sa sportive GT un virage... électrique !

Les rumeurs autour d’une renaissance d’Artega étaient donc fondées : le constructeur allemand de sportives, disparu en 2012, attendait le salon de Francfort avec impatience pour annoncer son retour. Et présenter sa toute nouvelle production : la Scalo !

Au premier coup d’œil, il faut bien reconnaître que les différences esthétiques avec la feu GT ne sautent pas aux yeux. Un bouclier remodelé par ci, de nouveau appendices aérodynamiques par là, mais toujours le même physique bodybuildé, prêt à bondir dès la première pression sur l’accélérateur. Et pourtant, il y a une différence de taille entre cette nouvelle Scalo et la GT...

300 chevaux électriques

Exit le V6 3.6 de 300 ch qui se trouvait dans le dos du conducteur et de son passager, la Scalo s'inspire du concept SE (Sport Electric) présenté à Genève 2011 et passe au tout électrique ! Au menu en effet, deux moteurs électriques, toujours montés à l’arrière, développant au total pas moins de 300 chevaux et 778 Nm de couple.

Avec sa carrosserie en carbone composite, la Scalo limite le poids à 1.585 kg, ce qui lui permet d’accélérer de 0 à 96 km/h en 3,6 secondes, pour une vitesse de pointe auto-limitée à 250 km/h. La batterie lithium-ion de 37 kWh, qui nécessite 10 heures de recharge sur une prise domestique, permet quant à elle de rouler jusqu’à 402 km/h sur une charge.

Production très limitée

Après cette discrète renaissance au salon de Francfort, Artega compte se limiter à une très faible production le constructeur ne prévoyant de fabriquer que 12 exemplaires de ce coupé 100% électrique. Le prix ? Il avoisine les 170.000 euros...

Retrouvez toute l'actualité du salon de Francfort sur notre page spéciale Francfort 2015 !

Photo de Mael Pilven

posté par :
Mael Pilven

Réagissez

Commentaire(s)5

jeudi 17 septembre 2015 à 18:13 fautes articles dit : Encore des fautes dans les articles. vitesse auto-limité à 250km/h ... et 5 lignes plus bas 402km/h ... c'est plutôt l'autonomie non?...

jeudi 17 septembre 2015 à 15:50 dbi dit : Sur le site d'ARTEGA, il est écrit 2 moteurs de 150 kw chacun (soit environ 203cv) avec des pics à 195 kw (environ 265cv). Les autres informations sont à priori exactes.

jeudi 17 septembre 2015 à 14:16 bof bof dit : Relance... c'est bien ça! savais pas qu'il y avait déjà eu un lancement!! mais peut-être était-elle fournie en cadeau avec une montre? Nous frisons les sommets du ridicule! ah bien sur, parler de vraies voitures, de celles que l'on peut : 1) acheter, 2) conduire, 3) entretenir, cela relève de la gageure! en tout cas d'un travail de journaliste automobile. mais je suis sans doute beaucoup trop exigeant...

jeudi 17 septembre 2015 à 14:03 bibishoot dit : Bon je ne reviens pas sur la coquille qu' A perçois a bien noté. Cette voiture et la démarche me fait malheureusement penser à Venturi... Dommage, L'Artega GT thermique était suffisamment sexy pour la relancer telle que.

jeudi 17 septembre 2015 à 14:01 a perçois dit : "La batterie lithium-ion de 37 kWh, qui nécessite 10 heures de recharge sur une prise domestique, permet quant à elle de rouler jusqu’à 402 km/h sur une charge. " 402km/h!!!