Publié le 17/09/2015 à 13:40

2016 : Grosjean a pris sa décision

L'avenir de Romain Grosjean en F1

Romain Grosjean a confirmé, à Singapour, avoir arrêté son choix pour 2016. Mais il refuse encore de l'officialiser. Alors Renault ou Haas-Ferrari ?

"J'ai pris ma décision pour 2016, mais pour le moment, je la garde pour moi." Romain Grosjean a ainsi confirmé, ce jeudi lors de la conférence de presse FIA en ouverture du grand prix de Singapour, qu'il avait fait son choix pour la saison prochaine. Même s'il ne l'a pas expressément précisé, il aurait donc déjà signé quelque part en F1. Mais pour qui ? La future écurie Renault, suite au rachat en cours d'étude de Lotus ? Ou un nouveau départ dans un projet risqué, la nouvelle écurie Haas-Ferrari ?

Tout depuis quelques jours semblait pencher du côté de Haas-Ferrari. Le pilote Français, qui depuis deux ans ne cache pas qu'il ambitionnait de viser la Scuderia Ferrari dans un futur proche, verrait là une possibilité de se rapprocher de Maranello, pour, qui sait, prétendre en 2017 à remplacer Räikkönen. C'est plus que de la science-fiction mais Romain et son management, sans doute, y croient. Cette décision de rejoindre Haas serait aussi un peu accélérée par la descente aux enfers de Lotus, qui certes va mieux en piste cette saison, mais qui peut mettre la clé sous la porte à tout moment. Avoir aujourd'hui encore confiance en Enstone et ses dirigeants relève du suicide.

Que vaudra Haas-Ferrari ?

Si Grosjean avait vraiment décidé de rejoindre Haas, ce serait un drôle de signal pour une éventuelle écurie Renault l'an prochain. Soit Romain n'a pas cru en la réalité de cette future écurie, soit il n'a pas confiance au potentiel de celle-ci, soit il a décidé de orienter différemment sa carrière. Proche de Total et Renault depuis très tôt dans sa carrière, Grosjean quitterait ainsi ce giron très français pour débuter une nouvelle carrière, dans un autre cadre : anglo-italo-américain. Cela, souvent, ne fait pas de mal aux pilotes tricolores.

Ce serait toutefois un risque énorme, car personne ne sait exactement de quoi sera faite cette écurie Haas. Certes les grandes lignes sont connues (partenariat moteur avec Ferrari, aide de Dallara, retour de l'ingénieur Steiner, bases en Angleterre et aux USA...) mais de là à savoir si Haas sera une nouvelle HRT ou une future Force India... Bien malin qui pourrait le dire, sauf si Grosjean a eu accès à quelques premières données prometteuses en soufflerie. Genre celles de la SF15-T de cette saison ! Sur le papier, il y a de quoi réussir quelque chose de bien, mais le fossé culturel entre les USA et la F1 peut aussi faire peur, et les projets outre-Atlantique ont rarement fonctionné.

Quel Français chez Renault ?

Pour Renault, le départ de Grosjean ne serait pas forcément une bonne nouvelle. Il est vrai que les relations entre le pilote et le constructeur se sont largement dégradées l'an passé lors de la mauvaise saison de Lotus-Renault, il est vrai aussi que conserver Grosjean ne plaisait pas à tout le monde chez Renault, mais Romain était tout de même un élément clé : par son talent, par son expérience et par le soutien de Total. Sans Grosjean, Renault devrait donc chercher un autre pilote, en plus du second, si possible français. Vergne ? L'ancien pilote Toro Rosso est libre de tout contrat en F1, et louchait justement sur le baquet Haas. Mais Jean-Eric est aussi, en Formula E, un pilote... Citroën. Ce qui ne faciliterait pas un choix de Renault en sa faveur. Qui alors ? Il n'y aurait que deux jeunes disponibles : Ocon et Gasly, sans assurance réelle sur leur potentiel. Mais si Renault se décide positivement, de toute façon, il faudra repartir de zéro ou presque. A moins que Grosjean ait finalement donné son accord. La réponse dans les prochains jours, ou semaines.

Photo de Thibault Larue

posté par :
Thibault Larue

Réagissez

Commentaire(s)9

samedi 19 septembre 2015 à 16:49 toufou dit : @ alex ,on s'en fout de tes propos haineux

vendredi 18 septembre 2015 à 23:48 Mateo dit : Selon autosport, Renault a signé les papiers du rachat de Lotus depuis 15 jours. Renault est en négociation très avancées avec Oncle Picsou qui aurait fait une offre mercredi à Renault (Abitboul et Lopez étaient présents au rendez-vous), qui la juge insuffisante et un désaccord porte aussi sur la date du paiement de la fameuse prime "constructeur historique". Les négociations se poursuivent. Cela explique les propos de Grosjean sur son avenir en formule 1, les garanties qu'il a obtenues et laisse une voie royale à Vergne pour aller chez Haas.

vendredi 18 septembre 2015 à 13:44 alex dit : Nul, on s en fou de son teasing, il devrait deja apprendre a piloter

vendredi 18 septembre 2015 à 13:44 alex dit : Enfin il est totalement il ira chez qui veux bien le prendre

jeudi 17 septembre 2015 à 19:40 Luc dit : Bien vu luc

jeudi 17 septembre 2015 à 19:17 zarquos dit : Si Grosjean s'en va, le seul pilote d'expérience restant c'est Calimero, le cauchemar xD Non mais sérieux regardez Torro Rosso et ses 2 jeunes pilotes, ça marche très bien, il y a une bonne émulation / rivalité. Donc si Grosjean s'en va Renault devrait prendre 2 jeunes et miser sur le futur, il y aura peut-être un nouveau Alonso champion du monde dans le paquet.

jeudi 17 septembre 2015 à 17:40 Nanbawan dit : C'est le feuilleton de la rentrée...

jeudi 17 septembre 2015 à 14:26 CarCircus dit : Le premier objectif d'un pilote c'est d'avoir un volant, après le timing fait la part belle aux pilotes chanceux.

jeudi 17 septembre 2015 à 14:09 Luc dit : Grosjean veut pas dire où il va et Renault veut pas dire si ils rachètent Lotus pour moi c'est jouer Grosjean sera chez Renault et Renault revient.