F1 - Bianchi, un an après

F1 - Un an après l'accident de Jules Bianchi

Jules Bianchi a eu son accident il y a un an jour pour jour à Suzuka. La FIA a pris des mesures pour ne plus avoir d'accident mortel.

L'accident de Jules Bianchi a eu lieu il y a un an, le 5 octobre 2014, sur le circuit de Suzuka. Il a percuté une dépanneuse présente pour dégager la monoplace d'Adrian Sutil, sorti de la piste avant lui.

Le Français a eu une grave blessure au cerveau, une lésion axonale diffuse. Durant de longs mois, il est resté dans le coma, avec une évolution de son état assez faible.

Jules Bianchi est décédé le 17 juillet. Quelques jours plus tard, la plupart des pilotes se sont rendus à ses obsèques à Nice pour lui rendre hommage.

A Budapest, la course qui se déroulait quelques jours après, les pilotes ont formé un cercle sur la grille de départ. Au centre, le casque de Jules Bianchi avait été posé. Sa famille était également présente. Juste après avoir remporté la course, Sebastian Vettel lui a rendu hommage, en Français.

« Jules, cette victoire est pour toi, » a indiqué l'Allemand par radio.

Des mesures ont été prises

Les causes de l'accident font toujours débat. Dans son rapport, la FIA a mis en avant une vitesse élevée sous drapeau jaune et une défaillance technique de la monoplace, puisque le moteur ne s'est pas coupé comme prévu.

En revanche, les drapeaux ont été correctement agités, contrairement à ce qui a souvent été vu sur internet. Avant la zone de l'accident, le drapeau jaune était agité et après cette zone, le drapeau vert était agité, montrant la fin du danger.

La présence d'une dépanneuse en piste a été critiquée mais cette procédure était normale. Afin de limiter les risques, la FIA a créé le concept de voiture de sécurité virtuelle. Quand il y a un danger, les pilotes doivent maintenant respecter un rythme précis. Pour l'avenir, des cockpits fermés sont étudiés.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)9

jeudi 08 octobre 2015 à 00:28 Nanbawan dit : @ ManorMarussia : en fait en bon français c'est "aquaplanage" ; j'ai fait un effort de francisation.

mardi 06 octobre 2015 à 18:31 lolo dit : l'idée de la dépanneuse en sortie de trajectoire ds ces conditions hors SC n'est pas acceptable. Pour ceux qui voient du jeu là dedans, désolé mais on joue pas là.

mardi 06 octobre 2015 à 15:30 ManorMarussia dit : on dit aquaplaning

lundi 05 octobre 2015 à 21:25 Nanbawan dit : Mettre une dépanneuse sans safety car sur les abords d'un circuit réputé dangereux où il y a peu de dégagements alors que la pluie redouble et que les pilotes sont en intermédiaire usé, c'est du pur délire ! Surtout sachant qu'il y a eu des précédents notables (youtu.be/P3t56uLqlVI?t=167) et que l'on savait que le règlement et les procédures faisaient déjà débat. Martin Brundle et Alain Prost ont répété pendant des années qu'une catastrophe de ce genre allait arriver... Ce n'est pas du tout un coup du sort : si une voiture se crashe parce qu'elle est partie en aquaplanage, la logique veut qu'une autre va se crasher au même endroit pour les mêmes raisons ! Même en ralentissant, le risque est trop élevé ; par ailleurs, Jules est celui qui avait le plus ralenti de ceux qui sont passés dans ce secteur. Alors oui, il a une part de responsabilité mais mourir pour une erreur d'évaluation alors que le directeur de course avait les moyens à sa disposition de prendre une meilleure décision compte tenu des circonstance, ça a du mal a passer. Whiting se couvre en disant qu'il a appliqué la procédure mais ce n'est pas très convaincant - beaucoup d'observateurs estimaient qu'il fallait une safety car. Si c'est juste pour appliquer bêtement le règlement, un Rasberry Pi ou un bon vieux PC des années 90 devrait suffire à gérer une course et épargner à la FIA le salaire rondelet de certains de ses gérontes... En attendant Ciao Jules...

lundi 05 octobre 2015 à 18:33 maroco94 dit : C'était le destin et l'heure pour Jules de partir du monde terrestre ... Qu'il repose en paix avec ayrton senna et les autres pilotes morts avant lui ..,Rip ..

lundi 05 octobre 2015 à 18:07 avocado dit : @ Jean luc; c'est vrai quoi quelle idée de rouler si vite sur un circuit en plus...

lundi 05 octobre 2015 à 18:02 matmat dit : course qui n aurait jamais du avoir lieu a la vue de la météo. comme lorsque hunt a gagne son champ. la course aurait du être annule mais vu qu elle était retransmise pour la première fois par satellite les sommes en jeu valait bien plus que la vie des pilotes. lauda s est même retirer de cette course pour le plus grand bonheur de hunt. une autre époque certes. mais la mousson a toujours eu lieu, elle. donc a part déplace la date de ce gp, y aura tjrs cette possibilité.

lundi 05 octobre 2015 à 17:20 Jean luc dit : la cause principale revient au pilote... pluie+pneus usés+vitesse excessive sous drapeau jaunes... esprit de compétition... il a joué... malheureusement il a perdu

lundi 05 octobre 2015 à 13:26 Fredo dit : les causes de l'accident font débat.