F1 - La FIA étudie plusieurs cockpits fermés

F1 - Des cockpits fermés étudiés

La FIA étudie trois solutions de cockpits fermés et cela pourrait se concrétiser en 2017. Les pilotes soutiennent ces idées pour améliorer la sécurité.

Les décès de Jules Bianchi et de Justin Wilson ont mis en avant le manque de protection de la tête du pilote. La FIA a relancé les recherches autour des cockpits fermés.

Une bulle au dessus de la tête du pilote est exclue, puisqu'elle peut compliquer l'extraction du pilote et la visibilité. Trois options sont désormais étudiées, un arceau revu avec trois lames pour protéger la tête, une protection au dessus du pilote tenue avec une lame devant le pilote, et trois barres qui relieraient le dessus de la monoplace à la prise d'air au dessus du pilote.

La FIA a présenté ces idées aux pilotes lors d'une réunion avec le GPDA, leur association, vendredi, puis aux médias ce samedi.

« Nous avons d'abord trouvé quelque chose qui fait le travail, puis nous trouverons une façon de gérer les autres aspects, » a précisé Laurent Mekies, le responsable de la sécurité de la FIA. « Nous cherchons une gamme de solutions et nous tentons d'apprendre à chaque essai. »

Les pilotes soutiennent la FIA

Le GPDA soutient le travail de la FIA en ce sens. Il est devenu évident qu'il faut renforcer la protection de la tête du pilote avec un nouveau concept.

« Vous allez voir des solutions qui ne sont peut-être pas jolies, mais pour être honnête, il faut d'abord que ce soit fonctionnel et après nous travaillons sur le style, » explique Alex Wurz, le Président du GPDA. « Nous regardons d'abord ce que nous voulons atteindre et ensuite je suis sûr que nous trouverons des solutions pour l'extraction et d'autres dangers potentiels. »

Ces solutions ne seront pas visibles sur les monoplaces avant 2017. L'an prochain, la FIA veut cependant instaurer de nouvelles caméras sur les monoplaces pour mieux analyser les accidents. Daniil Kvyat et Fernando Alonso ont testé une première version vendredi. Les visières vont avoir une couche en Zylon pour faire rebondir des objects.

La FIA a par ailleurs précisé les données de l'accident de Carlos Sainz Jr à Sotchi. Il a percuté le TecPro, la barrière de protection, à 153km/h. Il est passé de cette vitesse à un arrêt complet en quatre mètres. Les forces ont été mesurées à 40G.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)7

mercredi 28 octobre 2015 à 11:09 Lindbergh dit : La sécurité avant tout; et aux abrutis qui critiquent au nom de la tradition etc., je leur laisse leurs locomotives à vapeur, et leurs téléphones à cornets et à fils. mais comment la question peut-elle même faire débat?

mercredi 28 octobre 2015 à 11:06 Lindbergh dit : La sécurité avant tout; et aux abrutis qui critiquent au nom de la tradition etc., je leur laisse leurs locomotives à vapeur, et leurs téléphones à cornets et à fils. mais comment la question peut-elle même faire débat?

dimanche 25 octobre 2015 à 20:01 Alexandre dit : D'accord avec Cris31. Il y a surement plus d'urgence à travailler sur la gestion du bord de piste que sur la monoplace. Meme après l'accident Bianchi, on voit encore des grues sur la piste avec les monoplaces! Et que dire de cette homme marchant SUR la piste en plein GP? A trop vouloir rester dans son monde, la F1 ne prend souvent la bonne décision.

dimanche 25 octobre 2015 à 17:08 DOMJ dit : Et si on remplaçait les F1 par des LMP1?

dimanche 25 octobre 2015 à 15:58 ManorMarussia dit : on met des portes et un essuie glace du coup ! Haha.... il manquait plus que ca en F1...

dimanche 25 octobre 2015 à 12:42 chris31 dit : On oublie que la mort de Jules Bianchi est due à une erreur ("étouffée dans le fric") des commissaires : comme en tout, aujourd'hui, on a la mémoire courte, faussée par trop d'infos. Je n'aime pas la langue de bois, française ou d'ailleurs. La vie apprend à chacun un jour ça, la rigueur, la franchise. Quand j'ai vu les Stewart and co", ils ne se posaient pas ces questions d'avoir plus de sécurité. Mais je ne suis pas un cinglé ni un sadique : je "remue" les faits oubliés... Les réactions, ou leur absence, ne m'étonnent pas : le spectacle est pas nul, ce sont les dessous qui ne sont pas affriolants !... : le fric... quel sujet à ras de terre.

dimanche 25 octobre 2015 à 12:24 gil49 dit : Pas joli et un bruit affreux, tout les ingrédients pour attirer le public ou faire fuir le peu qui reste !